Critique Manga Double quiproquo !

6
Double quiproquo !

par Tampopo24 le jeu. 8 févr. 2024 Staff

Quiproquo pas si quiproquo

S'il y a une chose que j'aime, ce sont les histoire d'amis d'enfance. C'est l'un de mes petits péchés mignons. Et si, on nous proposait une originalité : deux amis qui chacun aiment en secret les Boys Love sans que l'autre le sache. Est-ce que cela a suffit ? A vous de voir ! 

J'ai en effet trouvé les débuts de cette histoire toute mignonne. Comme dans le précédent titre de l'autrice Thermomètre sentimental, paru l'an dernier, il y avait une petite touche légèrement originale. Enfin pas de paranormal cette fois avec la capacité de percevoir les sentiments des autres, mais juste deux amis qui se découvrent par hasard une passion commune. Le problème, c'est que l'autrice ensuite n'a pas assez joué là-dessus. 

Je m'attendais en effet à ce que ce soit au coeur de l'intrigue leur passion commune et lointaine pour les Boys Love qu'ils n'avaient pas osé avouer à l'autre. Je pensais que l'autrice l'exploiterait dans des scènes un peu clin d'oeil pour ce genre d'histoires, mais très vite on a basculé sur autre chose : la chasse amoureuse. Zut !

En effet, l'autrice avant même la moitié du volume fait évoluer son histoire et transforme son point de vue en quelque sorte. Plutôt que de jouer sur l'humour et la caricature légère, elle se tourne vers une romance des plus classiques où l'un se déclare et cherche à convaincre l'autre. Le hic c'est que depuis le début j'avais du mal avec le dessin d'un des personnages : Shu, celui aux yeux tombants, et c'est lui qui va poursuivre le second : Ryo. Du coup, je ne me suis pas sentie à l'aise dans les scènes. 

Après concrètement et honnêtement, c'est un schéma amoureux des plus classiques où on cherche à faire craquer le garçon présenté comme le plus fragile et mignon des deux. C'est ainsi rempli de scènes que les amoureux du genre aimeront : rendez-vous dans un café mignon, protection dans un train bondé, rapprochement le temps d'une soirée télé, jalousie de la collègue de travail, etc. Sauf qu'à part quelques rougissements 90% du tome est ultra soft et l'autrice passe ensuite bien trop brutalement à la seule scène hot de l'histoire, sautant du coq à l'âne. C'est un peu maladroit.

En bref

Partant sur des bases originales, Double Quiproquo finalement n'exploite pas ce champ et c'est bien dommage. Les amateurs de petits romances tranquilles où deux amis d'enfance apprennent à transformer leur relation en relation amoureuse seront peut-être conquis. Ceux voulant un peu plus d'humour comme le titre le suggérait passeront leur tour. C'est très classique, convenu, déjà vu et un peu maladroit dans son écriture en prime.

6
Double quiproquo !
Positif

Un point de départ qui aurait pu être intéressant

Un développement amoureux qui offre plein de scènes classiques que les amateurs aimeront retrouver

Negatif

Un dessin que je n'ai pas aimé (pas fan des yeux tombants)

Un sujet mal exploité et plutôt oublié

Un schéma amoureux des plus classiques

Une narration maladroite

Un scène de sexe mal amenée

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1574)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire