Dernières critiques du staff
Mon Vieux Staff
10

Disparu depuis seize ans sans que ses enfants ne sachent pourquoi, Takeshi Kumada est de retour dans son foyer sans un mot ni aucune explication. Derrière ce corps musclé, criblé de cicatrices, couvert de poils et se prolongeant d'un pénis hors norme, ce paternel qui, au regard des autres n'est toujours apparu que comme une brute épaisse, se révèlera bien plus empathique que prévu. On ne peut p...

Lire la critique de Mon Vieux

Mon Vieux Staff
7

Avis personnel : Aspect : Un format (18*13), des couvertures mettant en valeur uniquement le héros. ll y a un résumé au dos. Le manga fait dans les 200 pages en moyenne par tome . A la fin, il y a la une postface (aprfois) de l'auteur et ensuite viennent les pages du catalogue Akata. Dessin : Le dessin de l'auteur est à l'instar du manga, très brut, très...

Lire la critique de Mon Vieux

Mon Vieux T.3 Staff
8

Troisième et ultime opus de ce récit brut, ou virilité est synonyme de tendresse. Malgré les événements qui avancent (trop?) rapidement, l'histoire de Tsuru Moriyama se termine de la même façon qu'elle a commencé : soudaine, mais empreinte d'une salve d'émotions formidablement retranscrites. A travers ce volume, l'auteur nous décrit le passé douloureux de notre héros. Après le ressenti de colèr...

Lire la critique de Mon Vieux T.3

Mon Vieux T.2 Staff
7

Ce second tome nous en apprend davantage sur l'enfance du père de famille (Takeshi Kumada). Son père, ivrogne de première, a pendant longtemps maltraité sa femme et son fils, jusqu'au point de non retour... Cet élément scénaristique nous permet de nous rendre compte à quel point la cellule familiale est un facteur important aux yeux de ce "vieux" bourru mais attachant. Autre flash-back sympathi...

Lire la critique de Mon Vieux T.2

Mon Vieux T.1 Staff
7

Après "Un bol plein de bonheur", Tsuru Moriyama nous revient avec une série bourrée de testostérones, Mon Vieux, une série complète en 3 volumes. Ce manga nous narre le quotidien d'un père de famille, pas comme les autres. En effet, Takeshi Kumada, revient dans la vie de sa femme et de ses deux enfants après 16 ans d'absence. Bourru, peu loquace, mais tendre et protecteur, ce père de famille re...

Lire la critique de Mon Vieux T.1