6
Le Gourmet Solitaire

par Sorata le jeu. 31 oct. 2013 Staff

Gorô Inogashira est un homme d’affaire qui travaille dans l’import-export. Bien qu’il semble avoir beaucoup de travail, il n’oublie jamais de prendre son temps pour s’offrir de bons repas. Même si il préfère la simplicité à la très grande gastronomie, il n’oublie pas de déguster et de s’attarder sur chaque plat qu’il commande…

Les éditions Casterman, à travers leur collection Ecritures, nous offrent ici une très belle réédition du Gourmet Solitaire écrit par Masayuki Kunsumi et dessinée par le grand Jirô Taniguchi. En effet, cette collection est vraiment de bonne facture avec une jolie couverture cartonnée, le tout dans un format style roman. Alors même si cela s’écarte de l’image que l’on a du manga relié traditionnel, je trouve que cette collection met parfaitement en valeur des œuvres telles que celle-ci.

Du côté du contenu, là encore de bonnes choses puisqu’en plus du scénario original, nous avons le droit à une préface du traducteur ainsi qu’une très belle postface de M. Masayuki Kunsumi. Cette dernière est d’ailleurs très intéressante car elle permet au lecteur de mieux comprendre cette histoire si particulière. En effet, je pense que Le Gourmet Solitaire n’est pas la meilleure des œuvres dessinée par Jirô Taniguchi. L’atmosphère y est vraiment très particulière et comme le souligne le traducteur dans sa préface, il faut prendre son temps pour lire. D’autant plus que l’histoire est découpée en dix-huit chapitres indépendants des uns des autres, ils peuvent donc se déguster petit à petit comme l’on déguste un vieil armagnac. Toutefois, l’inconditionnel lecteur européen que je suis pourrais être très gêné par le manque de conclusions à ce manga. Nous quittons M. Gorô Inogashira un peu comme nous l’avons rencontré, sans en savoir davantage sur lui. Nous avons juste partagé un court instant de sa vie. Cette impression d’inachèvement est à la fois une force et une faiblesse de l’œuvre. Il rebutera à coup sûr les lecteurs qui détestent se poser des questions et qui attendent toujours une réponse.

Maintenant pas besoin d’être un expert pour apprécier le talent de Jirô Taniguchi. Dans un style toujours très adulte avec le souci du détail, la mise en scène est toujours criante de réalisme. J’ai toujours l’impression de me balader dans les quartiers de Tokyo aux côtés de ce Gourmet Solitaire. C’est un éternel plaisir que de contempler les planches de ce mangaka et même si le scénario semble un peu moins envoûtant, on se laisse aisément transporter dans son univers.

En bref, une belle réédition pour cette histoire si particulière du Gourmet Solitaire qui reste à réserver aux lecteurs qui aime bien se poser des questions et qui prennent toujours le temps de savourer de bons plats.

En bref

6
Le Gourmet Solitaire
Sorata Suivre Sorata Toutes ses critiques (140)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire