Critique Manga Honey Lemon Soda #1

7
Honey Lemon Soda

par Tampopo24 le dim. 14 avril 2024 Staff

Un soda piquant pour réveiller les âmes !

Avec cette lecture bonbon, Nobi Nobi s'introduit doucement sur les terres du shojo feel good d'Akata, comme par exemple ceux de Chihiro Hiro qu'ils sortent. C'est le genre super mignon, touchant et avec une pointe de réflexion. J'aime beaucoup malgré des dehors très classique.

Collection pour les plus jeunes, Nobi Nobi semble destiner ce titre aux 8 ans et +, ce sera le seul point où nous ne seront pas d'accord. Nous sommes clairement ici avec un titre à minima pour collégien à ce que je peux en juger et ce même si le titre semble issu du Ribon, fameux magazine japonais où officie entre autre Mayu Sakai et Nana Haruta, dont Mayu Murata semble diablement s'inspirer pour le look de se personnages avec leurs grandes billes rondes. Mais elle a peut-être encore plus de succès que ses aînés, car c'est la seule à avoir produit une série aussi longue : + de 20 tomes et toujours en cours au Japon, wow !

La recette de ce succès est pourtant ultra sympa et largement dégustée dans nombre de shojo lycéen. On se colle dans les pas de Uka, alias "la pierre", une ado inhibée dont ses camarades se moquaient au collège parce qu'elle était intelligente et réservée, ce qui lui faisait parfois prendre une attitude toute figée quand elle était gênée. Uka cherche à se réinventer dans son nouveau lycée où étudie aussi un jeune garçon, aux cheveux couleurs soda au citron, qui un jour lui a tendu la main. Kai est ce personnage solaire qui va la bousculer et la pousser à relever la tête et avancer.

On a déjà mainte fois lu des histoires avec ce type d'héroïne et pourtant cela fonctionne encore ici. On a mainte fois lu également des histoires de personnage persécuté, harcelé, qui vont se battre pour sortir de cette spirale, ça marche toujours. Enfin, on a lu mainte fois des romances avec des opposés qui s'attirent, mais c'est toujours aussi mignon. Ainsi, il n'y a rien pour révolutionner le genre ici, mais tout est bien fait pour être dans une lecture confortable qui fonctionne.

On s'attache rapidement au duo Uka-Kai. Si la première peut peut-être agacer le lecteur par sa passivité trop candide, par moment, elle a des sursauts d'énergie où elle ose pousser sur sa voix ou afficher enfin ses émotions sur son visage, et elle devient alors toute mimi. Kai, lui, est l'archétype du garçon solaire qui attire tout le monde avec son look dégingandé et sa grande gueule. Mais la gentillesse dont il fait preuve avec Uka, la défendant, la poussant à se défendre elle-même, l'aidant à prendre confiance, ne peut que nous toucher. Ensemble, c'est une belle dynamique, connue certes, qui se dessine mais qu'on apprécie. On devine cependant au nombre de volumes existant, le nombre de péripéties et d'obstacles qu'il va y avoir devant eux.

Ce premier tome, lui, se centre sur la transition d'Uka entre la collégienne effacée et bousculée qu'elle était, et la lycéenne libre qu'elle aspire à devenir. C'est rafraîchissant malgré sa mollesse apparente de la voir bouger et travailler, d'elle-même et avec de l'aide, vers son objectif. Ses premières amitiés sont toutes mignonnes. On sourit devant chacun de ses petits progrès. Et on a aussi des envies de meurtres, bien sûr, devant ses persécuteurs, emblématiques malheureusement d'un phénomène bien trop répandu et pas qu'au Japon. Bien qu'elle le fasse avec légèreté, l'autrice dénonce cette manie de s'en prendre à ceux qui sont différents, de les ridiculiser en faisant croire que c'est de l'humour alors que pas du tout... C'est donc un joli moyen de sensibiliser également.  

En bref

Lecteur fraîche, franche et dynamique qui ne révolutionne pas le monde du manga scolaire, il offre cependant une aventure plein de douceur et de lumière sur le thème d'une héroïne cherchant à rompre la chaîne du harcèlement pour devenir plus libre. C'est cliché mais touchant. C'est un moyen positif et entraînant de dénoncer un phénomène malheureux qui touche trop de jeunes à qui est destinée cette oeuvre. C'est donc un bel outil de sensibilisation qu'offre Nobi Nobi et qui fera en plus rêver les jeunes amateurs de belles amitiés et romances.

7
Honey Lemon Soda
Positif

Des dessins choupi venant de la ligne du Ribbon

Une histoire entraînante

Le thème du harcèlement en mode, on le combat, on se relève, on avance

Un duo touchant et amusant

La promesse de plein d'aventures en milieu scolaire

Negatif

Rien de neuf sous le soleil

Des personnages très archétypaux

Un conseil d'âge de lecture peut-être à revoir à la hausse

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1673)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire