Critique Manga Tokyo Revengers - Letter from Keisuke Baji #1

7
Tokyo Revengers - Letter from Keisuke Baji

par Tampopo24 le jeu. 11 avril 2024 Staff

Amis par delà la mort !

En bon petit mouton, pardon, fan du Tokyo Revengers des débuts, je me voyais mal passer à côté de ce spin-off centré autour des figures de Baji et Chifuyu, deux personnages que j'aime énormément dans la série originale. Alors tant pis, si c'est un pur produit marketing comme souvent dans ces séries qui attirent plein de spin-off plus ou moins utiles.

Nous sommes ici dans une série encore en cours au Japon qui compte 4 tomes et qui se concentre donc sur un personnage disparu trop tôt qu'on est nombreux a avoir adoré et regretté : Keisuke Baji, le chef de la 1e brigade du Toman. Avec son aura charismatique de héros incompris et sa belle amitié puissante avec Chifuyu, il avait un gros potentiel et quitte à choisir un personnage pour un spin-off, je suis contente que ce soit tombée sur lui, car au final, on ne l'avait pas assez vu et que c'était un manque assez frustrant. 

Aux manettes de ce spin-off, nous avons un jeune dessinateur, Yukinori Natsukawaguchi qui s'est coulé dans le moule de l'original, Ken Wakui, et ce dernier, lui, supervise, chapeaute l'ensemble, pour donner un tout assez proche, mais quand même un peu différent de l'original. Le manga, lui, est publié depuis juillet 2022 sur la plateforme Magazine Pocket de l'éditeur Kôdansha, avant de sortir en volumes reliés. 

Pour faire simple, c'est une proposition très classique et sans grand relief qui nous est faite. Avec Chifuyu comme narrateur, nous retrouvons nos cailleras alors qu'ils sont encore au collège et que Baji redouble, ce qui lui grille ses chances avec sa mère, elle qu'il ne souhaite pas fâcher à nouveau vu qu'elle l'élève seule. Chifuyu, qui s'est déjà fait une petite réputation, tombe d'admiration devant lui et souhaite à tout prix rester à ses côtés, alors même qu'il se moquait de cet univers avant. Nous sommes sur le classique schéma du type fort et blasé, qui tombe en admiration pour quelqu'un de plus fort et charismatique que lui et qui voudra à tout prix le suivre.

Le mangaka est assez doué pour nous faire replonger dans cet univers connu en en reprenant les codes, ça pas de souci. Chifuyu avec son look des débuts, rappelle pas mal Takemichi et sa banane. Il a aussi un petit côté jeune chien fou rafraîchissant. On s'amuse de voir Baji déguisé en bon élève pour réussir son redoublement et faire plaisir à sa mère. Mais bien sûr, des éléments liés au Toman vont venir troubler les débuts de cette mignonne amitié. Et là, on tombe sur du très classique : des histoires de gangs rivaux, des potes bastonnés et de la vengeance, des coups à tour de bras, des figures charismatiques, etc. A défaut d'être rafraîchissant, on est en terrain connu et cela reste agréable de suivre ces combats et dynamiques qu'on connaît bien. Je reste cependant sur ma faim, n'ayant pas de figures qui se détachent vraiment et me fascinent. Même Baji est assez timide dans ce tome, ce spin-off et son bras droit qu'on nous présente comme foufou, au final, on ne voit pas grand-chose sur lui, donc ça reste bof. C'est plus mignon qu'à couper le souffle et j'avoue que j'attendais un peu plus que cette lecture juste nostalgique.

Reste que c'est bien fait. Ça se lit bien. Le découpage est honnête. Ça reprend bien les codes du manga original même si ça n'en a pas le force et l'impact. Le dessin s'en rapproche aussi pas mal et ça permet de combler peut-être un manque, ça reste à voir, de la première série. Ainsi ça marche surtout grâce à l'envie de Chifuyu de se lier avec Baji et au fait qu'on connaît le devenir de ce dernier. On est donc content de le retrouver ici dans un tel rôle. Mais est-ce que ce sera longtemps suffisant ? 

En bref

Spin-off honnête, sympa, qui offre un prolongement de l'univers de Tokyo Revengers à l'heure où on est près de terminer la série. Il offre aux lecteurs fan de la saga, le plaisir de retrouver un personnage disparu trop tôt et un autre qu'on affectionne beaucoup. Le duo fonctionne bien. C'est un peu classique dans l'ensemble et ça manque de relief, mais c'est mignon et sympa à suivre avec toujours cette fascination pour l'amitié du monde des gangs.

7
Tokyo Revengers - Letter from Keisuke Baji
Positif

Le plaisir de retrouver Baji

Un Chifuyu toujours aussi attachant

Un bel hommage à la série principale

Une lecture facile et bien calibrée

Un sympathique univers furyo retrouvé

Negatif

Un sentiment de trop peu et de redite

Des auteurs qui ne se foulent pas à inventer quelque chose

Un côté un peu plat et sans souffle

Des personnages qui manquent encore de charisme

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1673)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire