Critique Manga Oni goroshi #2

7
Oni goroshi

par Tampopo24 le lun. 1 avril 2024 Staff

Panique dans la ville !

J'avais été assez critique concernant le premier tome, le trouvant 1/ assez bourrin et 2/ étant un peu déçue après la comparaison forcée faite avec Gannibal. J'ai bien plus apprécié ce tome 2 même si on reste sur un scénario de vengeance WTF assez classique au fond.

Maintenant qu'on a compris les tenants et aboutissants de l'affaire, un peu comme dans Ubel Blatt, on suit la quête de vengeance inarrêtable du héros qui va essayer de faire tomber les têtes du complot les unes après les autres. Mais nous sommes ici dans un contexte moderne, un contexte asiatique d'hommes pourris, de mafieux, qui ont infiltré toute la ville où vie Sakata et ce ne sera pas aussi simple.

J'ai aimé voir l'histoire se complexifier un peu dans ce tome, avec l'arrivée d'une sorte d'homme providentiel qui va venir épauler un héros, sinon bien solitaire. Malgré le contexte très japonais, j'ai aimé sentir une vibes très américaines, très films avec Liam Nelson qui joue les gros bras pour se venger et protéger ceux qu'il aime, je pense que vous voyez lesquels. On va ainsi suivre une journée longue, très longue, où tout va déraper et où on va essayer de tout mettre sur le dos de Sakata. 

Une fois qu'on a accepté le genre totalement foutraque et barré du titre, c'est assez jouissif de suivre cette montée en puissance du gang des porteurs de masques de No. Ils sont tous totalement fous et vont loin, moins alors très loin pour incriminer un ennemi un peu trop gênant, ayant des ramifications partout. On sent que la ville est à feu et à sang, sous le joug de la terreur qu'ils engendrent pour l'incriminer et pousser la police à agir à un autre niveau. Ainsi, on enchaîne les massacres, les explosions, les violences dans tous les sens, envers toutes sortes d'individus. Sakata, n'est tout de même pas en reste car avec son allié, il va imaginer un plan qui sera aussi des plus violents.

La mise en scène de Masamichi Kawabe est vraiment excellente dans le genre. On a du mafieux à gros bras, du serial killer fou, du psychopathe violeur. Côté violence, on a de l'explosion de lieu louche, de la tuerie de masse, du viol, du découpage, des tirs en pagaille et même de l'attaque en voiture, suivi d'une course poursuite dantesque. Y a pas à dire on en prend plein les yeux, c'est violent, dégoulinant et brutal. En revanche, les révélations qui font partie de la mise en scène, si elle la tende, sont à nouveau assez prévisible et on peut regretter cela une fois de plus. Il n'y a pas la claque attendue quand on apprend que la fille de Sakata a survécu ou quand on le voit jouer à Batman & Robin avec son nouvel associé.

En bref

Série de vengeance explosive, elle reste avant tout un divertissement brutal, violent et sans concession, mais pas une histoire fine ou profonde. L'auteur reprend des codes connus des films d'action et de violence sans réellement ajouter de choses en plus, c'est assez basique. Heureusement c'est prenant et la mise en scène est explosive, on suit ainsi frénétiquement les aventures de ce Sakata vengeur et de cette élite folle qui se dissimule derrière des masques et d'horribles atrocités pour le faire tomber à leur place. Prenant.

7
Oni goroshi
Positif

Une mise en scène explosive et stressante

Un WTF totalement assumé, violent et cru

Des révélations et un nouvel allié pour Sakata pour enrichir l'histoire

De belles scènes d'action, notamment la course-poursuite

Un divertissement efficace

Negatif

Un scénario qui reste cousu de fil blanc

Du bon vieux virilisme qui pue de partout

Pas de touche personnelle ou originale de la part de l'auteur

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1634)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire