Critique Manga Land #1

9
Land

par MassLunar le dim. 25 févr. 2024 Staff

Mais que se passe t-il dans Notre Monde ?

Il doit faire un sacrifice... Un père de jumeaux en bas-âge doit sacrifier l'un de ses deux enfants afin de préserver son village de la sécheresse. 

Sous l'impulsion d'un prête, Sutekichi, fou de douleur,  emmène donc l'une de ses progénitures en sacrifice à la montagne. Peu après, il se privera de la vue en guise de châtiment pour son acte.

Huit années ont passés dans Notre Monde. Les habitants coulent des jours relativement calmes sous la crainte des Kamis, d'imposantes et effrayantes statues placés aux quatres points cardinaux. Les habitants vivent sous la contrainte de superstitions et de traditions qui impose parfois des sacrifices. Parmi eux, An s'avère être une enfant plutôt curieuse qui s'interroge sur ce qu'il y a au delà de la montagne. Sa rencontre avec un féroce enfant sauvage va la pousser à braver les interdits et à découvrir l'Autre Monde...

Les éditions Mangetsu continuent d'étoffer leur catalogue avec un titre singulier et fort : Land de Kazumi Yamashita. Ce manga a reçu le prestigieux prix Osamu Tezuka et s'est conclue au Japon avec le onzième tome. C'est donc une série phare, complète et finie qui arrive dans nos contrées et qui nous permet de découvrir pour la première fois le travail de la mangaka Kazumi Yamashita? une dessinatrice prolifique au Japon depuis les années 80.

Ce premier tome de Land va agréablement vous prendre au dépourvu. Seinen de caractère, Land est un titre hybride entre le manga historique et le thriller fantastique qui se fond dans un climat d'oppression superstitiueuse et la soif de liberté. Land fait partie de ces manga qui savent s'affranchir des genres et des étiquettes pour s'imposer et proposer sa propre identité. 

Dans un semblant de Japon féodal, une communauté de villageois mène un quotidien de labeur et de prières adréssés aux dieux ici matérialisés par d'immenses statues perchés sur les quatres points cardinaux, les Kamis dont l'ombre suscite protection et crainte. 

Dans cette ambiance déjà oppressante, des sortes de prêtres, chamaniques, affublés de masques d'animaux entretiennent les traditions et les croyances avec parfois quelques sacrifices à la clé suivant le résultat des rituels. Dans cette communauté, quelques personnages se détachant comme Ann, une jeune fille qui a soif de liberté, son père , aveugle, fidèle aux traditions mais qui ne se remet pas d'avoir sacrifié l'un de ses enfants et enfin un étrange sauvageon qui vient s'attaquer aux nobles et qui voue à Ann une certaine aversion. 

Land est un manga immersif qui vient vous emprisonner dans les recoins ritualisés de cette communauté, cet étrange monde sans nom dans lequel les villageois ne doivent pas franchir les montages au délà des Kamis, ces statues titanesques et funèbres. Kazumi Yamashita signe un manga dont l'intrigue sombre rappelle certains huit-clos du réalisateur Night Shyamalan (durant sa meilleure période). Kazumi Yamashita  fait contraster la froideur d'un village et ses environs figé dans le temps et animé par une touche de rituel dont on ne sait avec certitude où se situe la frontière entre le fantastique et la superstition avec le regard étoilé de la petite Anne qui distille doucement mais surement une envie de liberté et une envie de s'affranchir d'un climat de plus en plus oppressant.

La dessinatrice qui était surtout spécialisée dans le shojo signe ici une série en rupture de tons porté par une narration solide qui priilivégie souvent le non-verbal. Dans une nuit inquiétante, quoi de plus angoissant que de voir ces immenses statues qui brisent l'horizon sous le regard pourtant vaillant de notre héroine. Autre élément flippant, les prêtres et leurs masques animaliers  grotesques , à la fois gardiens et bourreaux du village..., qui fond respecter les traditions mais dont le visage masqué annonce forcément secrets et dissimulations.

Le dessin est inquiétant mais il est  aussi gracieux avec des notes shojo dans le dessin de certains personnages. De plus, la mangaka met surtout en valeur l'inquiétude soulevé par les croyances avec une bonne utilisation des choix de plans sans non plus utiliser l'horreur ou une forme exacerbé de brutalité. Le rythme est posé mais loin d'être dénué de rebondissements comme le montre la dernière planche. Attention, ne vous divulgachez pas la surprise comme l'imbécile derrière ces lignes. Vous vous priverez d'une bonne surprise...

A la lecture de ce premier tome, Land annonce une série profonde, inquiétante , flirtant avec le fantastique maquillé ou pas derrière les croyances, une intrigue passionnante qui va apporter son lot de questions et de réponses autour d'un même axe : l'envie de découvrir ce qui se cache de l'autre côté de la montagne...

En bref

Sans aucun doute, Mangetsu vient d'ajouter un titre -phare dans leur catalogue. Land est un titre à part , un thriller historique et fantastique perdu dans un Japon féodal figé dans le temps et dans ses croyances. Ce premier tome expose effiacement son intrigue et nous immerge dans ce Monde inquiétant où l'horizon se limite à la peur collective. Un très bon premier tome qui vous happe sans problème vers le tome 2.

9
Land
Positif

Un titre détonnant qui entremèle une ambiance à la Shyamalan , un dessin qualitatif entre ombre et lumière (mariage d'un dessin de personnages léger et gracieux avec les ombres des statues et les masques effrayants des prêtres)

Une intrigue inquiétante qui joue sur l'obscurantisme et la curiosité

La découverte de Kazumi Yamashita, une mangaka couronnée par le prix Osamu Tezuka pour Land

Negatif

Un bon pavé qui accuse un petit peu de longueur

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (528)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire