Critique Manga Thunder 3 #1

9
Thunder 3

par MassLunar le mar. 20 févr. 2024 Staff

Trois petits bonhommes animés de bonnes intentions !

Vous rappelez-vous du film Qui veut la peau de Roger Rabbit ? Personnellement, c'est mon Robert Zemeckis préféré et la meilleure combinaison à ce jour entre l'univers du dessin animé, le cartoon en l'occurence et la réalité capté en prises de vues réelles ... Un film qui a bouleversé le monde des effets spéciaux aux débuts des années 90 en entrecroisant deux univers...

D'une certaine manière, à l'instar de Roger Rabbit, Thunder 3 joue également sur cette croisée des mondes par le biais de trois petits bonhommes, trois lycéens issus tout droit d'un univers manga à l'ancienne façon Tezuka qui se retrouvent propulsé dans un monde graphique plus réel dont le dessin rappelle le style d'un certain Hiroya Oku.

Un manga méta, très spécial au premier abord et qui fait de cette originalité stylistique sa grande force !

Thunder3 , c'est donc l'histoire de trois lycéens surnommés les small 3 en raison de leur petites tailles. Dans un style de manga très rétro qui renvoie aux shonens des années 60, le lecteur suit donc le quotidien banal de ces trois amis, Pyontaro idolatré par son adorable petite soeur Futaba, le curieux et obsédé Tsubame et enfin le binoclard intelligent Hiroshi.

Le quotidien de ces trois bonhommes bascule le jour où leur professeur préféré leur donne un cd qui permettrait d'ouvrir une porte vers un autre monde.

Après avoir installé ce "jeu" sur la ps5 du papa de Pyontaro, un écran s'ouvre en effet sur un monde virtuel plutôt familier pour le lecteur... Alors que les trois amis ont le dos tourné, Futuba, la petite soeur, se retrouve malencontreusement aspirée dans cette autre dimension...

Désemparés, les small3 partent à la recherche de la petite soeur et découvrent un bien étrange univers dans lequel les gens les prennent pour des personnages d'anime et où des aliens semblent imposer une présence de plus en plus pesante sur des humains.

Thunder3 est un manga qui ne laisse pas indifférent. Ce sera peut-être le titre le plus atypique de cette année 2024, rien que pour son multivers qui va ancrer le lecteur dans une intrigue tout en abyme où le shonen manga dans son plus pur style devient un monde à part entier et vient rejoindre un monde plus réaliste dont le desisn rappelle aisément l'univers de Gantz. C'est farfelu, c'est tragique, c'est surprenant et c'est tout simplement une idée géniale , rien que pour ce mélange de style détonnant qui représente l'idée même de dimensions parallèle au coeur d'une série manga.

Le mangaka est un certain Yuki Ikeda dont c'est a priori la première série. Difficile d'en savoir plus sur ce dessinateur qui semble inconnu au bataillon. Une petite théorie commence à circuler, comme quoi Yuki Ikeda serait peut-être un pseudonyme de Hiroya Oku. Ce ne serait pas impossible étant donné que la dimension dans laquelle pénétre nos trois comparses rappelle grandement le style du mangaka de Gantz, rien que pour le character-design ( c'est du pur Oku) ainsi que pour ce background photoréaliste que le mangaka apprécie grandement. Qui sait ? C'est peut-être un assistant d'Oku qui se lance ici dans son premier manga solo. 

Un manga au style à la fois magistral et audacieux puisque le dessinateur va combiner deux univers graphiques très différents avec d'abord le style candide et bonhomme d'un shonen manga à l'ancienne, humoristique, un dessin ancré dans un découpage en petites cases propice aux sketches qui va donc venir se confronter à un autre univers graphique, beaucoup plus réaliste, qui évoque indéniablement notre monde. A cela va venir se greffer une bonne couche de science-fiction qui est magnifique illustré par des vaisseaux titanesques et détaillés. 

Croisement d'univers, de genre et de dessins, ce premier tome de Thunder 3 combine les codes et joue la carte de la surprise. Une surprise qui s'affiche aussi bien sur le visage du lecteur que sur celui des personnages qui découvrent cet autre monde. Il y a une réflexion presque méta quand aux réactions des personnages dans cet autre univers. En cela, c'est la marque d'une autre qualité de ce titre : celui des émotions...

Malgré les qualités indéniables de ces partis pris graphiques, ce premier tome de Thunder3 aurait pu être une simple bouffonnerie de styles entremélées à la Space Jump mais le scénario de Yuki Ikeda (allez, on sait que c'est vous Oku-san !) est beaucoup plus tragique et émouvant que prévu !

La principale touche émotionnelle provient notamment de la petite soeur Futaba. C'est tout simplement une bouille adorable qui se retrouve perdue dans cet autre monde. Je ne vais pas vous divulgacher son sort mais c'est une gamine qui , par ses réactions , va vous attendrir ( si vous avez un coeur, tout du moins). Et, c'est là le génie de l'emploi de ce dessin candide et bonhomme qui illustre d'une manière réflexive une rencontre entre deux mondes, une rencontre riche en émotions. 

De simples gestes comme le fait que nos trois héros vont tenter de payer un ticket de métro avec une piece "animé' ou encore les nombreuses réactions des gens autour d'eux qui s'amuse de leur apparences "oh , des animes ! " , tout cela prête à sourire et nous touche également. On ressent la détresse de ces héros et en même temps la naissance de leurs statut de super-héros puisque leurs interactions avec ce monde va leur donner des pouvoirs insoupçonnés...mais j'en ai déjà trop dit...

Ce premier tome de Thunder3 annonce l'une des séries les plus surprenantes de ces dernières années. Une série méta portée par différents niveaux de lecture dont le mélange de styles apporte un caractère très rafraichissant dans les rayons manga. 



En bref

Ce premier tome de Thunder3 est LA curiosité de ce début d'année 2024. Un manga porté par un double-style qui ne laisse pas indifférent et nous plonge dans un multivers tragique et drôle à la fois ! Une agréable et surprenante découverte .

9
Thunder 3
Positif

Un multivers surprenant qui fait coincider deux styles graphiques de manière méta

Une bonne surprise en manga

Futaba, la petite soeur qui va vous faire pleurer

Deux dessins, tout deux riches en émotions

Negatif

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (528)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire