Critique Manga Sorcière d'un autre monde #5

7
Sorcière d'un autre monde

par Tampopo24 le mar. 13 févr. 2024 Staff

Perdre celui qui compte le plus

Petit shojo d’aventure qui passe relativement inaperçu, Sorcière d’un autre monde est pourtant un divertissement efficace qui se déploie de plus en plus de tome en tome, révélant un univers âpre et touchant.

J’ai toujours aimé les histoires de
dragons, alors forcément je suis bonne cliente, mais ça ne s’arrête pas
là. En démarrant par une intrigue assez resserrée se déroulant dans un
univers fantasy des plus classique, l’autrice élargit peu à peu ce décor
et sa mythologie, nous invitant à aller à la rencontre de différents
royaumes ayant chacun une relation différente et de plus en plus
profonde à sa divinité protectrice : un dragon. Après avoir fait le
dragon de vent, puis du feu, place à celui de l’eau cette fois.

Pour ne pas changer, j’ai apprécié le
changement de décor qui se fait dans la continuité du précédent, à
savoir la rencontre d’un nouveau monarque ayant besoin de notre
Invocatrice et l’emmenant toujours plus loin de sa palais « natal ». Les
dessins de Sora sont toujours aussi fin et merveilleux, faisant
vraiment vivre ce dépaysement et sa magie. Nous faisons cette fois la
rencontre d’un dragon féminin, ce qui change, et avec elle, c’est la
question du deuil et de l’héritage qui vient sur le devant de la scène,
avec la mort d’un roi et l’élévation compliquée de son jeune successeur.
Un scénario classique mais où l’émotion mise et transmise par l’autrice
fait la différence. Elle mélange tragédie personnelle, avec cette
douleur de la perte d’un être cher, et complexe situation politique avec
un rival cherchant à en profitant pour prendre le pouvoir et renverser
le régime et ses habitudes draconiques. Une dynamique qui procure un
réel plaisir de lecture entre verve et émotion.

Je trouve l’autrice particulière efficace
dans son écriture. Tout est certes très classique mais bien fait et
amené. La narration est peut-être un poil rapide, sur une longue à la Yona, elle
gagnerait encore plus en force et impact, mais elle laisse déjà sa
marque. Nous sommes dans un titre sensible où les relations aux autres
et aux dragons notamment sont toujours plus compliquées qu’au premier
abord. Notre nouvelle dragonne souhaite mourir, de douleur d’avoir perdu
celui qui comptait tant pour elle. C’était oublier le propre fils de
celui-ci qui, lui, a besoin d’elle pour affronter la mort de son père.
Un très beau duo plein d’émotion qui montre la douleur d’une perte et
notre capacité à tenter de se relever pour aider l’autre.

Nos héros, du coup, n’en sont que presque
accessoire par contre tant l’histoire s’écrit sans eux dans ce nouveau
pays en proie à l’agitation de toute part. C’était aussi un peu le cas
dans l’arc précédent et je trouve cela un peu dommage. On ne se rappelle
d’eux que lors d’échanges humoristiques ou un brin romantiques, sinon
ils se fondent dans le décor, appuyant ou soutenant les personnages à la
rencontre de qui ils viennent mais qui leur volent la vedette. Il
serait peut-être temps de les faire vraiment vivre et de leur donner une
épaisseur. C’est mon vrai manque ici, car sinon j’aime beaucoup le
mélange de politique, géopolitique et psychologie de la série.

En bref

Bien moins connu que ses aînés, Sorcière d’un autre monde est pourtant un fort sympathique shojo d’aventure avec de vrais dragons en prime où l’autrice nous convoque à chaque arc des relations passionnantes roi-dragon où l’émotion est au rendez-vous. Malgré des héros en retrait, on apprécie la dimension sur le deuil et l’héritage dans celui-ci et on prend déjà rendez-vous pour la suite pour retrouver ce bel univers si joliment esquissé par Sora.

7
Sorcière d'un autre monde
Positif

Une très belle fantasy d'aventure avec dragons

Un nouveau duo touchant Roi-Dragon

Une thématique du deuil poignante

Des dessins dépaysants

Negatif

Un duo principal trop effacé

Une intrigue très classique

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1634)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire