Critique Manga Sakura saku #5

6
Sakura saku

par Tampopo24 le dim. 11 févr. 2024 Staff

C'est quoi un héros ?

Je ne sais pas trop à quoi je
m’attendais après le tome renversant de la dernière fois, mais la vie
reprend son cours en fait dans cette bluette lycéenne signée Io Sakisaka
et les tendres jalousies et rivalités se remettent lentement en place
sous le prisme de la figure « du héros mystérieux ».

Les premiers tomes m’avaient laissé une
drôle d’impression en bouche, chose corrigée dans le tome précédent avec
la révélation « choc », pour ce genre de titre, de Kotono, maintenant
la série peut reprendre son cours. J’ai vraiment eu l’impression d’une
petite parenthèse avec elle et d’un retour aux fondamentaux avec le
retour des garçons sur le devant de la scène. Je ne sais comment le dire
autrement et qu’en tirer comme conclusion…

Saku se voit donc peu à peu au centre
d’un triangle amoureux involontaire entre Iryu avec qui elle travaille
et qui semble la connaître et Haruki, son camarade de classe qu’elle
aime en secret, qui montre des signes de jalousie sans le vouloir. Sous
la plume d’Io Sakisaka, bien qu’extrêmement classique, c’est mignon tout
plein. On aime la jovialité et la sincérité de l’héroïne. On aime les
maladresses des garçons qui ne sont après tout que des ados de 16-17
ans, ça n’a rien d’extraordinaire. Et c’est peut-être ça le souci à ce
stade…

L’histoire avait pris un certain relief
avec Kotono qui retombe aussi sec ici pour quelque chose de beaucoup
plus banal et insipide. Oui, c’est mignon mais ce n’est pas transcendant
non plus. Les tensions narratives sont minimes de chez minimes et tout
se devine loooongtemps à l’avance. Alors, oui je prends plaisir à noter
l’impatience de Saku de retrouver Haruki pendant les vacances, c’est
fort joliment capturé par l’autrice. Oui, je trouve mignon les moments
où les sentiments d’Haruki lui échappent et où il se montre jaloux et
dérangé par cet autre garçon qui tourne autour d’elle. C’est également
dessiné avec sensibilité. Mais le côté bougon et ado casse-pied d’Iryu,
très peu pour moi, de même que ce sempiternel triangle amoureux, à
nouveau autour de la question réchauffée du « héros » qui a sauvé Saku.
Elle a dépassé cela, pas la peine d’y retourner.

En bref

Heureusement j’aime le travail d’Io Sakisaka pour capturer l’essence de l’adolescence amoureuse sous un prisme assez doux, du coup je continue à passer un joli moment de lecture et à me régaler de ses dessins et compositions graphiques. Mais contrairement à ses précédentes séries, je cherche vraiment LE fil rouge, LA trame narrative, LE drame qui va tout emporter, pour l’instant, c’est encore et toujours extrêmement flou et ténu, et si c’est cette figure du « héros », en l’état des choses, je serai déçue. Sakura Saku bien que mignon reste vraiment la série que j’aime le moins de l’autrice…

6
Sakura saku
Positif

La douce capture de l'adolescence

Un trait doux et harmonieux

Des personnages attachants dans leurs maladresses

Negatif

Un retour à une série classique et un peu fade

Un fil directeur trop ténu voire absent

Le retour du sempiternel "héros" et du triangle amoureux

La non exploitation de la dernière révélation

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1574)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire