Critique Manga Kingdom #51

9
Kingdom

par juju le mar. 28 nov. 2023 Staff

Heki, le grand

Résumé : Dans les plaines de Shukai, Ousen ordonne enfin à l'unité Hi Shin de se joindre à la bataille pour aller soutenir l'aile droite de Qin. Au paroxysme de l'affrontement, Shin part défier le général Gyôun en personne. Qui sortira victorieux de ce duel au sommet ? À Kanyou, la capitale de Qin, chacun retient son souffle dans l'attente du dénouement tandis que des nouvelles des premières lignes parviennent au palais... Voici la suite d'une guerre décidément riche en rebondissements !!

Première fois que je le remarque mais j’ai beaucoup aimé le résultat des stratégie en cours, ça permet de rafraichir après une pause dans le manga, une super idée qui nous remet directement dans l’ambiance.

Ce tome 51 démarre tambour battant avec la fin du duel de Shin contre Gyôun, un duel qui montre encore une fois les progrès de Shin tout en restant cohérent mais également où l’on voit qu’il commence à manier de mieux en mieux la Guandao, et ça, ça fait plaisir ^^ Un duel indécis qui va mettre à mal l’unité Hi Shin, mais ma préférée, Kyoukai et son intervention héroïque va encore une fois les sauver d’une très mauvaise posture. Qu’est-ce que j’aime ce personnage. Et puis ces petites relations avec Shin sont si mignonnes.

Enfin, Heki qui n’est pas en couverture pour rien à fort à faire avec les différents peuples des montagnes. On constate avec ce tome 51 que nos personnages favoris sont mis à mal, on est pris aux tripes, l’auteur s’amuse à nous montrer tour à tour tous les combats sur le champ de bataille avec à chaque fois cette même question, comment vont-ils s’en sortir. La guerre d’usure se fait bien ressentir, les vivres commencent à sérieusement marqués, la tension est palpable.

En bref

Un tome plein d'intensité, on alterne tour à tour sur les différentes batailles. Des personnages en mauvaises postures mais le collectif l'emporte toujours.

9
Kingdom
juju Suivre juju Toutes ses critiques (859)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire