Critique Manga Tongari Thanatos - la Bosse de Moroha

8
Tongari Thanatos - la Bosse de Moroha

par Tampopo24 le dim. 6 août 2023 Staff

Bosse, sumo et romance à la campagne !

Le Lézard noir regorge vraiment de petites pépites inattendues dont certaines à côté desquelles je suis malheureusement passée. Je vous encourage vraiment, vous aussi, à aller fouiller dans leur catalogue !

Tongari Thanatos est de ces titres-là, sorti un peu dans l'anonymat en 2019 chez nous, avec une couverture pas des plus attirantes et d'un auteur méconnu chez nous. Cependant son air de comédie romantique, son cadre campagnard, la promesse de son gentil humour, tout cela m'a rappelé les vieux shojos édités par Black Box (Shinjuku Elegy, Regent Story, La fureur du samedi soir...) avec lesquels j'avais passé de très bons moments et j'ai voulu tenter l'aventure, courte en plus, puisque c'est un oneshot.

C'est donc avec tendresse que Hiroshi Uchiyama nous raconte les aventures quotidiennes du jeune Moroha qui vient de débarquer dans la campagne japonaise de Nishi no Gô, alors qu'avant il habitant à Chiba à côté de Tokyo. Ses camarades, pétris de préjugés, lui battent un peu froid à cause de cela et lui-même a du mal à s'adapter, mais il aime sa voisine de classe avec qui il entretient une relation de chien-chat. Jusqu'au jour où une étrange bosse lui pousse au sommet du crâne, il va devoir à tout prix la dissimuler !

C'est avec ce ton un peu désuet, un peu vieillot, rappelant les anciennes comédies romantiques comme Lucille amour et rock'n roll et celles que j'ai citées plus haut, que le mangaka va nous plonger dans le quotidien de son héros gentil mais maladroit. Une belle ambiance années 80-90's peuple ce titre pourtant paru en 2010 au Japon. On y parle de tradition, de fille de famille importante protégée comme une princesse par les habitants du village, de temple, de sumo... Ça fleure bon ce vieux Japon qu'on ne voit plus trop.

Les personnages en sont de même. Ils ont ce petit côté loubards d'autrefois. Moroha va vite se faire embêter par le trio de pseudo racailles du coin, en aidant un autre étranger comme lui aux allures également de loubard avec sa moto, et il va ainsi se faire son premier ami. Dans une dynamique un peu à la Collège Fou, fou, fou, notre héros va ainsi louvoyer entre sa relation chien-chat avec sa voisine de classe, sa bosse qu'il veut cacher, ses nouveaux amis qui petit à petit l'aident à se sentir mieux, et les péquenots du coin qui lui cherchent des noises. Mais tout reste très bon enfant, c'est ce qui fait le charme du titre.

En effet, nous sommes dans une ambiance plus humoristique que dramatique. Les origines de la bosse du héros sont amusantes et les ressorts scénaristiques autour nous font rire avec tendresse. Les relations qu'il noue ont toujours une dynamique attirance-répulsion-acceptation marrante aussi. Les méchants ne sont pas si méchants que ça. Les gentils sont normaux, voire un peu naïfs. Ce sont des ados qui vont leur âge, pas des ados qui grandissent trop vite et dans ce cadre campagnard, c'est rafraîchissant.

J'ai beaucoup aimé la dynamique de construction de l'histoire qui m'a rappelée plusieurs anciens mangas / animés de mon enfance. Cela m'a permis de trouver du charme à ces dessins très rond, rappelant un peu le trait de Keigo Shinzo, mais avec encore moins de décors par moment. C'est un dessin très doux et parfois épuré qui met en avant l'humour de la série et la jeunesse des personnages, avec en prime un petit côté rétro savoureux.

En bref

Découvert par hasard, je suis ravie d'avoir lu ce oneshot et découvert cet auteur. Nous avons là tout ce que j'aime dans les comédies romantiques lycéennes : de l'humour bien dosé, un ton tendre et chaleureux, des personnages simples et attachants, et bonus : ce cadre campagnard qui nous change et que je trouve rafraîchissant. C'est dommage de n'avoir eu que ce titre de lui.

8
Tongari Thanatos - la Bosse de Moroha
Positif

Une ambiance old school séduisante

Un cadre campagnard rafraîchissant

Une comédie romantique simple mais distrayante

Des personnages normaux mais amusants

Un joli sens du rebondissement

Negatif

Une couverture peu attrayante

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1571)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire