Critique BD Comment je me suis radicalisée en féminazie

7
Comment je me suis radicalisée en féminazie

par ginevra le dim. 18 juin 2023 Staff

Una autobiographie un peu féroce.

Isa s'imagine dans le futur à un âge canonique dans une "résidence autogérée des viragos éco-wokistes…"! Elle y retrouve régulièrement ses arrière-petites-nièces et arrière-petits-neveux pour leur raconter les derniers jours du patriarcat. Mais, elle leur raconte plutôt sa vie de "quinquagénaire sans enfants, avec un chat… et auteure de BD".

Je ne sais pas si Isa est vraiment une telle procrastineuse, mais elle semble avoir l'art de rendre dingue l'équipe de rédaction de Fluide Glacial. Elle présente toute sa famille avec de gros nez qui sont bien éloignés de la réalité – serait-ce un clin d'œil à Florence Cestac qui en est une grande adepte?

Les gags en quelques pages m'ont amusée de façon variable selon les sujets. Vu le titre, cela parle aussi du ras-le-bol d'Isa face aux difficultés des femmes à se faire entendre quelques années après #metoo. Il y a aussi les difficultés à faire comprendre à sa famille ses choix militants. J'ai beaucoup aimé le choix des voisins de "calmer" un jeune geek très bruyant en jouant au même jeu sur PC pour le bloquer dans ses évolutions de niveaux… C'est très drôle de les voir se retrouver tous dans le jeu pour une sorte de "fête des voisins" virtuelle. Autre gag sympa, celui autour du film "Angélique, marquise des anges" qui était plus que souvent diffusé à la télévision : les réalisations du film selon Isa ou sa maman sont plutôt décapantes.

En présentation de l'album, Isa trouve le terme "féminazie" ridicule et je suis bien d'accord avec elle. Cette manie d'utiliser le terme nazi pour tout et rien est aberrante. Le pauvre Gaudelette se fait prendre au piège régulièrement par Isa et ses copines… J'espère pour lui que ce n'est pas le cas dans la vie réelle. Et la malheureuse Elfriede du GIEC fuit rapidement Isa et son arbre à chats. Le camp de remise à niveau pour les mâles blanc dominants est très drôle aussi.

Un album un peu inégal, mais je me demande ce qu'en pensera Isa quand elle sera effectivement dans une maison de retraite.

En bref

Une vision autobiographique très ironique de la façon dont Isa se voit dans le présent et dans le futur. Les gags en quelques pages sont inégaux selon les sujets abordés. Les graphismes sont sympathiques. De quoi s'amuser sans trop de méchanceté sur les relations entre femmes et hommes en post #metoo.

7
Comment je me suis radicalisée en féminazie
Positif

dessins sympathiques

colorisation claire

autobiographie un peu féroce

Negatif

gags inégaux

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (2761)
Partager :
Commentaires sur cette critique (3)
  • Games can help us snake io develop resilience. The setbacks and failures we experience in games can teach us how to bounce back from challenges in real life.

  • Il est compréhensible que la qualité des gags et des sujets abordés puisse varier, car cela dépend souvent des goûts personnels du lecteur [retro bowl](https://retrobowl-game.co)

  • Il est compréhensible que la qualité des gags et des sujets abordés puisse varier, car cela dépend souvent des goûts personnels du lecteur Hoops Grids

Laissez un commentaire