Critique Manga Escale à Yokohama #12

7
Escale à Yokohama

par Tampopo24 le lun. 29 mai 2023 Staff

Nouveau départ

Formant un tout avec le tome précédent, cet antépénultième tome continue de nous compter les changements que vit Alpha pour qui le temps continue de s'écouler malgré tout.

C'est avec mélancolie que nous suivons celle-ci et la vie de son petit café tandis que son petit Takahiro qui a bien grandi s'en va. On la voit avancer vaille que vaille dans cet environnement qui se transforme peu à peu et où, comme je le disais pour le tome 11, on ressent de plus en plus que nous sommes dans un monde post-catastrophe. Les manques, les restrictions sont là mais la force de vivre également. C'est pour ça que même si tout change petit à petit, on continue d'avancer.

Et pour avancer, l'auteur offre une nouvelle complice à Alpha, la petite Makki. Celle-ci a désormais 13 ans et elle aussi a vécu la séparation d'avec Takahiro. Pour cela, elles se ressemblent. Elles ont vécu la même chose, ressentent le même manque et ont pris la même décision d'avancer. Les deux font la paire ! C'est donc charmant de les voir évoluer ensemble, tout comme ce fut le cas autrefois avec Alpha et Takahiro mais dans une autre ambiance, un autre contexte, plus amer et mélancolique, à la lumière plus couchante.

D'ailleurs les compositions de l'auteur font mouche dans ce tome. Sa narration muette toute en contre jour est splendide. Il fait flotter jusqu'à nous cette mélancolie qui entoure Alpha, c'est poignant et magique. J'ai beaucoup aimé son découpage des décors où Alpha vit et se met en scène, que ce soit son café, le ciel qu'elle observe ou la campagne environnante. Il y a toujours un joli sens du rythme chez lui, notamment lors des scènes où le soleil se couche, comme il va bientôt se coucher sur cette série.

En bref

Au crépuscule de sa vie, Escale à Yokohama continue de nous apporter de vif sentiment mais adoucis par les saisons et années qui sont passées et qui ont égratigné leur héroïne mine de rien. On a l'impression que c'est toujours la même chose et pourtant le temps est passé, les gens ont changé, seuls les lieux sont sensiblement demeurés les mêmes, ce que l'auteur met en scène avec une belle mélancolie. Alors avec Takahiro parti, place à Makki pour former un nouveau joli et émouvant duo avec Alpha.

7
Escale à Yokohama
Positif

Une mélancolie âpre

Le temps qui continue de passer

Le départ d'un personnage et l'arrivée d'un autre

Un nouveau tendre duo

De superbes compositions sur soleil couchant

Negatif

Un tranche de vie encore et toujours somnolant

Des chapitres anecdotiques

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1573)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire