Critique Manga 10th - A couper le souffle #2

6
10th - A couper le souffle

par Tampopo24 le ven. 3 déc. 2021 Staff

Pas si simple d'être meilleurs amis

J'en ai un peu soupé des romances lycéennes avec un triangle amoureux et pourtant ici, c'est au coeur de l'histoire, mais l'autrice parvient à tirer son épingle du jeu grâce à la complexité des relations des héros.

Nous les avions quittés sur une sorte de statu quo avec les deux amis Také et Umeko présupposément amoureux de la même personne : leur ami Macchan. L'histoire redémarre à ce point-là mais glisse petit à petit vers quelque chose de plus compliqué. J'ai été à la fois séduite et agacé par ce glissement qui a obligé Macchan à être moins présent dans l'histoire au profit d'un focus sur les deux amis d'enfance.

C'était une bonne idée de revenir sur la maladie de Také et ses conséquences sur lui et ses proches, qu'on a trop souvent tendance à oublier. Ainsi, si c'est dur pour lui d'avoir eu une enfance différente, c'est aussi dur pour sa meilleure amie qui n'a pas eu non plus une enfance ordinaire. Les traumatismes sont encore et ressurgissent à l'occasion de la fête du sport à laquelle Také veut participer. J'ai été touchée par la détresse d'Umeko mais également par le soutien qu'elle et Také reçoivent de leurs amis qui vont les aider à surmonter cela. C'est un très beau moment de dépassement de soi et de ses peurs.

La suite est plus classiquement malheureusement. Suite à une conversation avec un ami, Umeko va prendre conscience de quelque chose qu'elle se cachait à elle-même et tout va basculer. On a de la peine pour elle. On souffre avec elle de ce mal être adolescent si particulier qu'est l'amour à sens univers pour une personne qu'on connait très bien. L'autrice raconte cela avec une jolie pointe d'amertume mais surtout beaucoup de douceur et de bienveillance. On sent à quel point elle aime ses personnages et ne souhaite pas les faire souffrir tout en étant cependant honnête.

Mais le revers de cette belle prise de conscience, c'est un peu l'absence de Macchan de ce tome. Il n'est vraiment là qu'en toile de fond la plupart du temps et c'est frustrant. On sent ainsi un glissement de la part de l'autrice. De ce trio d'amis qu'elle mettait en scène elle aboutit à la relation singulière de ces deux amis d'enfance rivaux puis tout autre chose. C'est poignant à suivre. Ça change des shojo habituels où on a rarement ce genre de situation avec de telles relations entre les protagonistes et c'est en plus mis en scène de façon un peu particulière avec les membres de cet autre trio d'amis en soutien et pas qu'un peu ici.

En bref

Cependant malgré la brièveté de la série, je trouve que l'autrice s'éparpille un peu dans ce tome, passant aux oubliettes des personnages importants ou stoppant leur développement au profit d'un amour à sens unique que j'aurais bien évité pour ma part, préférant ici une relation plus platonique. Cependant derrière ce classicisme, je reconnais que l'autrice tire aussi son épingle du jeu par un récit au ton mélancolique et un duo bien écrit. Reste l'ultime volume pour faire ses preuves et voir ce qu'il va ressortir de tous ces sentiments à fleur de peau.

6
10th - A couper le souffle
Positif

Un triangle amoureux qui change

Un traitement intéressant de la maladie et des conséquences sur les proches

Une belle ambiance nostalgique et bienveillante à la fois

Des relations complexes qui touchent

Negatif

Un certain classicisme que je pensais voir évité

Macchan trop peu présent

Le développement des personnages secondaires est abandonné

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (693)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire