7
Beyond the Clouds

par Auray le ven. 10 sept. 2021 Staff

Une manga doux amer

Ne nous y trompons pas ! Sous sa magnifique couverture signée de la délicate artiste Japonaise Nicke, si bien retranscrite par les Éditions Ki-oon, « beyond the clouds » est un manga que je conseillerais plutôt pour les jeunes de dix à douze ans. Effectivement, le scénario est assez simple, bien qu'il ne manque pas d'aspect passionnant.

Ici, on se familiarisera après l'incident du tome précédent avec le nouveau personnage qui fait office de voyant à ses heures perdues. Et, Nora est très vite attachant. Par seulement lui d'ailleurs, car on parle aussi de l'espèce de petit hamster qui l'accompagne, et, il faut dire qu'ils en ont vécu des galères pour leurs âges ! Pour autant, ils ont su rester honnêtes l'un envers l'autre, et plus encore, envers eux-mêmes, malgré quelques astuces avouées pour survivre dans ce monde particulièrement cruel.

Pendant ce temps, Mia cherche à remercier Théo à sa façon. Peut-être que l'objet qui lui est offert va lui faire redécouvrir un aspect de sa mémoire qu'elle a oublié ? Le tout ne manque pas de poésie et de raffinement dans ces moments, plus intimes.

Et, les dessins y sont évidemment pour quelque chose. On aime ce crayonné tout du long, mais aussi les éléments bien connus des amateurs de fantaisie ou de contes. L'aventure n'est jamais bien loin entre ces pages. L' aspect visuel est assez voisin du monde de « Magus of the Library », chez le même éditeur.

Sinon, la toute fin nous emmène sur un autre chemin, et, une boulangère au cœur d'or fera partie de cette nouvelle étape. Encore une fois, on y apprendra un peu plus sur nos héros qui se révèlent à un rythme lent, mais certains. Il y a de quoi encore continuer ce périple au visage doux amer pendant un long moment... Ferez-vous partie de l'aventure ?

En bref

« Plus vite ça me reviendra... Plus vite il sera libéré... »

7
Beyond the Clouds
Positif

Le crayonné des cases, assurément

Une histoire simple, adaptée à un public jeune, plein de bons sentiments

La générosité du détective en herbe et de la boulangère

Negatif

Un air de déjà-vu pour les plus grands

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (565)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire