6
Aphrodisiac

par Sherryn le lun. 14 avril 2014 Staff

Ce second tome d'Aphrodisiac nous laisse partagés entre de bons côtés et d'autres qui le sont moins.

Parmi les aspects positifs, on retiendra que l'histoire se développe de façon plus complexe. D'abord sur le plan sentimental, où Kaoruko et Kaname commencent à s'interroger sur leurs sentiments, se demandant dans quelle mesure leur attirance réciproque est dûe aux pouvoirs de la sorcière noire ou pas seulement. Et ensuite sur le plan scénaristique, puisque la disparition de la mère de Kaoruko ainsi que le transfert de son pouvoir vers sa fille, ne pourront être éternellement tenus secrets. De nouveaux personnages font leur apparition et l'on découvre de plus près l'ordre des sorcières noires.

Cependant, l'aspect fantastique reste ultra-léger, demeurant très peu développé, de nombreux éléments étant juste cités sans être expliqués (par exemple, on ne sait toujours pas quelle est exactement la différence entre les sorcières noires et blanches, même si l'appellation donne une vague idée). De plus, leurs évocations se font toujours de manière très confuse. Globalement, le récit est occulté par les scènes de baisers et d'attirance physique, qui du fait du sujet, imprègnent totalement l'atmosphère du manga, encore plus que dans un shôjo ordinaire.

C'est peut-être un peu abrupt à dire, mais honnêtement, à ce niveau-là, c'est presque de la pollution... Surtout que la romance elle-même n'a rien d'extraordinaire. On ne comprend pas pourquoi ils seraient soit-disant amoureux tout à coup alors qu'ils n'ont eu aucune romance préalable... C'est trop facile. Le premier chapitre de ce volume est particulièrement agaçant à lire tellement il est dégoulinant. Le dernier par contre, laisse plus de place au scénario, alors on verra si cela continue sur cette voie dans le tome 3.

En tout cas, pour le moment, Aphrodisiac ne parvient pas encore à convaincre. Ce qui vu la longueur probable de la série, ne fait sans doute pas de celle-ci un indispensable.

En bref

6
Aphrodisiac
Sherryn Suivre Sherryn Toutes ses critiques (857)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire