6
Friends Games

par Niwo le mar. 25 sept. 2018 Staff

Le jeu de l'amitié a encore frappé. Ce qui est fou, c'est qu'à chaque fois, je pense savoir ce qu'il se passera ensuite, et Yamaguchi réussit toujours à me surprendre, et développe toujours plus son univers. Schéma habituel pour Friends Games, ce tome est découpé en trois parties : La fin d'un jeu (ou nouvelle étape décisive de celui-ci), une phase de raisonnement et le début d'un nouveau jeu (ou révélation en rapport avec un jeu).


Le tribunal de l'amitié


Première partie un petit peu rapide, pour permettre de connaître le verdict du Juge quant au jugement de Shibe. Bien que l'on en sache déjà l'issue (ou du moins, qu'on s'en doute), là n'est pas l'intérêt. C'est souvent le cas dans ce manga, la finalité n'est que le prolongement de toute l'intelligence du jeu. Et même si parfois, ça se veut surprenant, ici le but était tout autre : Parler du jeu de l'amitié des adultes. Pour le moment, nous n'avions suivi cela que du point de vue d'adolescents, et je ne pensais pas qu'il en existait un pour adultes. Au début, j'étais un peu perplexe quant à ce choix. Je n'avais bien évidemment aucune idée d'où ça pouvait nous mener, et en plus de ça, je trouvais ça un peu facile pour pimenter le scénario, et Yamaguchi nous avait habitués à mieux.


Mais au final, il s'avère que c'est assez intéressant. Après avoir réussi à sauver Shibe, la team va devoir participer à ce jeu version adultes enfin de rembourser la dette que doit le père de Shibe. Manabu nous promet des enjeux beaucoup plus grands que précédemment, puisque les adultes accordent beaucoup plus d'importance à l'argent que les plus jeunes. Je pense que les auteurs voulaient rajouter du punch à leur histoire mais même si ce n'est pas un mal, je ne vois pas trop ce que ça change.


Le vrai visage de Shiho


Cela fait maintenant plusieurs tomes que Shiho a disparu. Et même si Shibe s'en est sorti, il a été obligé de tout expliquer à ses camarades et il semblerait que, comme ils le pensaient, Shiho et son père soient liés à toute cette histoire. Mais quel est leur but ? Ça, on n'en a encore aucune idée. Je sais que ce passage était censé susciter notre intérêt mais pour ma part, je suis resté de marbre. On a eu des réponses à nos questions mais de nouvelles questions ont remplacé les anciennes. Puis c'est limite si c'était ennuyant.


Devenir adulte


Mais heureusement, le niveau se relève lorsque Yûichi et Shibe se retrouvent coincés dans un nouveau jeu de l'amitié. Dans un premier temps, l'équipe entière est conviée lors d'une réception et Yû demande à Kokorogi et Tenji de ne parler à personne. Je pense qu'en fonction de leurs réactions (créer des liens ou non), le jeu ne leur réservera pas le même sort. Et c'est vrai, car ensuite, Yûichi ne se réveille qu'avec Shibe. Pour le moment, nous n'avons aucune idée de l'endroit dans lequel les deux autres sont, puisqu'on se concentre sur ce jeu uniquement. Le concept est simple : C'est une prison. Et les prisonniers doivent faire des dominos, considérés comme les travaux pénitentiels pour espérer s'en sortir.


J'ai beaucoup apprécié cette partie, car elle a mis en avant toute l'intelligence des auteurs. Si on réfléchit bien en lisant, on se rend compte que tout est toujours calculé, qu'il n'y a aucun détail qui leur échappe. Ce qui est certain, c'est que chaque jeu est complet et réfléchi. C'est fou de pouvoir tout calculer comme ça et qu'en plus ce soit logique. J'ai parfois de l'admiration pour ce schéma, parce que ce n'est pas la première fois que Friends Games m'étonne là-dessus. Autant dire que le psychologique l'emporte sur le reste et que ce n'est pas pour me déplaire.

En bref

Une bonne partie du tome n'a eu que peu d'impact malgré un nombre de révélations immense. Ce tome marque le début d'une nouvelle aire ou plutôt d'une nouvelle sorte de jeu, et autant dire que ça rigolera beaucoup moins. Toujours scénarisé avec brio, Friends Games est de plus en plus psychologique et de moins en moins prévisible, un combo parfait pour un titre de Yamaguchi. Dommage seulement que cette évidence ne se démarque que sur la fin du tome.

6
Friends Games
Niwo Suivre Niwo Toutes ses critiques (425)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire