• Critique Muhyo et Rôji T.10 par

    Panja et Mick sont finalement vaincus. La mort de la première affecte particulièrement Rôji. Mais il y a plus important à faire et notre petit groupe doit aller de l’avant.

    Alors qu’ils pensaient être tirés d’affaire, Mick réapparait et prend en otage Umekichi. Muhyo envoie alors sur leur ennemi un messager puissant mais Mick a plus d’un tour dans son sac. Alors que Muhyo voit son livre de magie se disloquer sous ses yeux et par là-même son contrôle sur ces messagers diminuer, Mick prend Imai en otage et fuit en direction du Hôsenkyô, le repère de Enchû et Tiki. Le calme étant revenu grâce au livre de secours de Biko, Muhyo, Rôji et Umekichi se mettent en route vers la demeure de Busujima, la maitresse d’Umekichi. Pendant que Imai tente de s’enfuir de Hôsenkyô et que Muhyo et ses comparses se préparent à aller la délivrer, le professeur Page accompagné de Yôichi rend visite à une personne qui pourrait leur permettre de vaincre Tiki. Mais tout ne se passe pas comme prévu et Page se retrouve dans l’obligation d’utiliser les « cloches de Troie »…

    Que de surprises une nouvelle fois dans ce tome ! On croyait que les évènements terminant le tome précédent mettaient fin à l’affrontement contre Mick mais le retour de ce dernier, assez inattendu, bouleverse la donne. Outre le fait que cela nous permet d’en apprendre plus sur Hôsenkyô et les membres de la troupe des magiciens de l’ombre de Tiki, on découvre également que les livres magiques ont des limites. Plus on les utilise, et plus ils s’usent, jusqu’à se retrouver inefficaces. Du travail en perspective pour Biko… On découvre également une nouvelle exécutrice dont le passé semble relativement lourd. Mais l’évènement le plus important de ce tome est sans conteste la partie centrée sur Page. Sa décision lors de son face à face avec Isabi sera a priori lourde de conséquences. Elle pourrait marquer un nouveau tournant dans le titre et provoque l’impatience du lecteur… Mais le dernier chapitre du volume est consacrée à une histoire courte plutôt sympathique quoique dispensable. Niveau messagers et esprits, Yoshiyuki Nishi fait toujours preuve d’une imagination débordante et d’un design fort plaisant.

    Les évènements de fin de volume doivent marquer un tournant important dans le monde de Muhyo et Rôji. Jusqu’à présent, l’auteur a toujours su exploiter habilement ces moments-là. L’attente avant le prochain volume va paraitre longue… Un très bon tome.

    8

    ivan isaak - 12 octobre 2009

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Muhyo et Rôji T.10 ?
Ecrire une critique