• Critique Le Chevalier d'Eon par

    Au premier abord, et premier tome, le scénario peut paraître étrange, mais ce n'est qu'une introduction à l'histoire. L'ambiance qui s'en dégage, renforcé par le style de dessin dynamique, bien encré, est sombre. C'est un Paris gothique angoissant qui nous est montré là. Beaucoup de questions se pose au cours de la lecture, et la fin du tome promet un développement intéréssant.
    Côté dessin, le style de Kiriko Yumeji est assez étrange, faisant parfois penser à du brouillon mis au propre tel quel, mais pourtant soigné (impression aussi étrange que le dessin °___°" ).
    Le second tome en dévoile plus sur Lia, son passé à priori trouble, et donne donc envie de découvrir la suite. De même, on s'attache plus au héros, D'Eon, qui devient plus autonome. L'histoire des poèmes et des poètes maudits se précisent lentement. L'arrivée d'Alembert est classe et il est bien parti pour devenir mon perso préféré !!
    Je suis toujours subjugué à la lecture d'un tome du Chevalier d'Eon ! Le tome 4 confirme. C'est toujours aussi étonnant d'avoir ce mélange historico-fantastique, mixture étrange mais qui fonctionne très bien. On en apprends plus sur les poètes, un tout petit peu plus, et Lia progresse dans les rangs, elle qui est née poète de haut rang. L'affaire Pompadour apporte evidemment plus d'interrogations qu'elle n'en résoud, mais la suite promet encore de beaux combats.
    J'aime beaucoup cet aspect important de recherche sur les mots, leur différents sens, leur logique, l'auteur joue avec les mots.

    Pour conclure, j'adore ! :)

    4

    beaubo - 25 mai 1970

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Le Chevalier d'Eon ?
Ecrire une critique