6
Scary town

par Niwo le mer. 4 avril 2018 Staff

Autant, je savais que Nokuto Koike partait loin dans ses scénarios, autant je n'aurais jamais pu penser qu'il ferait une série aussi invraisemblable que Scary Town. Heureusement qu'il y a un fil conducteur, sinon ce seraient juste quelques histoires sans fondement et complètement WTF !!


Tout au long du tome, on suit Kouichi, un jeune homme assez simple en apparence, qui vit avec un père carrément étrange. Déjà qu'en tant que tel, il n'a pas l'air très net, mais en plus, il bosse dans un supermarché où il doit nourrir des zombies à la nuit tombée. Comme si ce n'était pas suffisant, chaque nouveau métier qu'il choisit est encore plus bizarre que le précédent.


Le manga semble être un mix étrange qui présente les différentes créatures surnaturelles présentes dans de grands classiques. Zombies, cannibales, fantômes, chamans sont au rendez-vous pour un scénario sanglant et sans pitié qui n'est pas forcément au goût de tout le monde. J'ai par ailleurs parfois eu l'impression qu'il n'était pas essentiel : Les têtes coupées, c'est bien, mais quand ce sont celles de personnages inintéressants et dépourvus de but dans l'intrigue, on s'en fiche un peu. Au début, je ne comprenais pas tellement l'intérêt d'une telle œuvre et après réflexion, je me demande si ce n'est pas une parodie du système salarial. Le père du jeune homme accepte n'importe quel emploi, à tel point que même s'occuper de zombies ne l'étonne pas. Dans la vie réelle, on doit souvent s'effacer et faire un métier qui ne nous convient pas (besoin d'argent mais pas de travail adapté)... Et au final, on peut s'oublier soi-même et se plonger dans une routine désagréable. De cette manière, Scary Town utilise cet exemple pour le rendre absurde, et l'exagérer. C'est assez bien fait et suffisamment subtil pour ne pas déranger le bon déroulement de l'intrigue.


L'intrigue, parlons-en. Comme dans toutes les œuvres de Nokuto Koike, visiblement, il est clairement difficile de comprendre le but de l'histoire. J'ai apprécie le tome dans son ensemble mais j'ai vraiment du mal à me projeter, ce qui fait que je n'ai pas particulièrement envie de lire la suite (même si ça ne me déplairait pas non plus). En d'autres termes, j'ai un avis assez neutre sur l'ensemble.


Il y a tout de même un point qui m'a interpellé : Le père de Kouichi cache quelque chose et je pense qu'il n'est pas aussi simplet qu'il n'y paraît. Je suppose qu'on en apprendra plus par la suite, mais ça devrait amener à un développement beaucoup plus intéressant et centré que ce premier tome qui reste quand même assez flou.  

En bref

Du gore sanglant, des créatures surnaturelles... Du Nokuto Koike dans toute sa splendeur ! Une histoire assez simple à suivre qui garde un fil conducteur correct malgré de nombreuses ellipses pas toujours très subtiles. On a encore du mal à comprendre quel est le but du titre : Pour une série en trois tomes, c'est assez inquiétant ! A voir mais en tout cas, j'ai passé un bon moment dans l'ensemble.

6
Scary town
Niwo Suivre Niwo Toutes ses critiques (413)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire