7
Morphine

par Lauriane le jeu. 26 avril 2012 Staff

Avec un graphisme d’inspiration manga ou animes japonais, Morphine nous emmène dans un monde fantastique où des génies créent des chimères selon les règles édictées par l’Institution Velvet. Le Professeur Hidestone est l’un de ces géniaux créateurs. Il emploie une jeune fille nommée Morphine pour capturer de puissantes chimères afin de les étudier. La jeune fille est d’autant plus efficace qu’elle semble posséder quelques dons lui permettant de trouver ces étranges créatures. Lors d’une de ses chasses, Morphine est soudainement victime d’hallucinations l’emmenant à s’interroger sur sa propre condition.

Un monde mêlant magie, fantastique et poésie qui permet à son auteure, Juliette Fournier, d’aborder des thèmes plus délicats de manipulations génétiques ou encore quête d’identité. Une jolie réussite qui, si elle ne laisse pas longtemps planer le doute sur la nature réelle de Morphine, ne sera pas sans plaire à nos jeunes lecteurs, dès 9/10 ans.

Pour les plus âgés, ils regretteront probablement que tout cet univers ne soit pas davantage détaillé et fouillé mais apprécieront la parenthèse onirique.

En bref

7
Morphine
Lauriane Suivre Lauriane Toutes ses critiques (512)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire