8
Distopiary

par snoopy le mer. 21 juin 2017 Staff

Après avoir séduit avec ses deux premiers bons volets, Distopiary arrive déjà à mi parcours. On a donc forcément pas mal d'attentes concernant ce troisième tome notamment celle de voir exploiter plus en profondeur certaines pistes intrigantes et bien sûr une grosse dose d'action pour venir agrémenter révélations et avancement significatif, on l’espère, de l'intrigue. Sera-t-il à la hauteur ? La réponse est toujours oui pour ma part !


Pour notre plus grand plaisir et ce dès le début l'auteur va remettre au centre de l'histoire l'horreur des spécificités de la caste des exterminateurs. Tolza va d’ailleurs s'ouvrir à nous à plusieurs reprises nous permettant ainsi de mieux cerner ce qu'il ressent face à cette malédiction injuste qui le frappe et le ronge depuis sa naissance notamment lors de son combat contre plusieurs membres du cirque du mal. Juste avant d’en venir à ce fameux évènement qui viendra ouvrir le bal des hostilités en grande pompe et qui occupera une très grande partie du volume, l'auteur va prendre très brièvement le temps de nous livrer le passé de l'observatriste qui accompagne notre héros dans sa lutte contre le mal. A travers un court flash-back  venant par la même occasion renforcer le côté glauque du titre, on apprendra les grandes lignes de son passé et la façon dont elle s’est retrouvée à jouer les observatrices. Même si c’est très vite évoqué, l’auteur nous donne au moins l’occasion de mieux comprendre l'attitude désabusée de la jeune fille et c’est tout à son honneur. Une révélation qui s’accompagnera d’un petit passage venant renforcer les liens entre cette dernière et Tolza, on voit ainsi peu à peu une complicité et une confiance s’installer entre eux.


Ensuite et après une entrée en scène de nouveaux personnages un brin kitch, le calme va très vite laisser place à la tempête. Il va tout le même ressortir quelque chose d’intéressant de cet entretien avec ces derniers puisqu'on va en apprendre un peu plus sur le fonctionnement de ce monde notamment sur sa hiérarchie et la façon dont sont diffusées des informations capitales. Ce n’est peut être qu’une impression mais la fin du récit pourrait bien être un poil moralisatrice, reste à voir si l’auteur avait juste pour but de choquer ou s’il ira plus loin dans sa réflexion au sujet de sa distopie.


Enfin, la véritable rhétorique du récit va comme je vous l’ai dit ressortir très nettement durant la seconde moitié à savoir est-il légitime de sacrifier quelques vies pour en sauver des milliers d’autres ?  L’auteur nous livre sa propre réponse à travers un héros torturé qui bouillonne littéralement de rage de devoir sacrifier des vies mais qui malgré tout est déterminé à embrasser sa destinée, il va renvoyer l’image forte d’un être déchiré mais tenant bon tout au long de ce combat au rythme infernal ! Vous l’aurez compris, on est donc servi question action avec pas moins de trois adversaires à abattre, de nombreux rebondissements qui font leur effet et un suspens bien présent, la barre était d'ailleurs un peu trop haute pour notre héros qui va y laisser quelques plumes. Au vue de la couverture qui spoil un peu, je ne risque pas grand-chose en vous révélant que l'auteur a choisi de jouer la carte de la jeune fille qui voulait rejoindre Tolza dans le tout premier tome et qui avait le choix entre refuser ou accepter de faire partie du cirque du mal. Même si je l'aurais bien vu en combat final, ce n'est pas plus mal de commencer par elle qui est l’élément instable de la troupe et puis elle ira jusqu'au bout de son rôle se montrant convaincante notamment dans ce qui l’a poussé à faire son choix final.

En bref

Toujours aussi convaincant, ce troisième opus riche en scène d’action offre un divertissement diablement efficace. On apprécie l’évolution de l’intrigue qui donne très envie de lire la suite et on reste interpeller par le sort de notre héros qui rend le tout prenant. Il ne reste désormais plus que deux tomes à l’auteur pour conclure son titre avec encore un grand nombre d’ennemis à pourfendre mais rien d’improbable puisque tout ne repose pas uniquement sur les épaules de notre héros, la suite promet de l’action, de l’action et de l’action ! Papé ! Le cirque de Malebodge vous donne donc rendez-vous en août pour la suite de ses joyeux massacres ! On a hâte !

8
Distopiary
snoopy Suivre snoopy Toutes ses critiques (485)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire