7
Lady détective

par Suiginto le lun. 9 mars 2015 Staff

Alors qu'elle est invitée à une "tea party" avec d'autres ladies de la bonne société anglaise, Miss Elizabeth Newton se retrouve mêlée à la mystérieuse mort d'un homme vêtu comme le héros des "Souffrances du Jeune Werther"...
Romancière de polars à succès, Lizzy est également une fine enquêtrice et va mettre ses talents de déduction au profit de la résolution de ce suicide trop parfait pour être vrai!
Mais dans l'Angleterre du 19ème siècle, il est bien rare que l'on prenne les femmes au sérieux, même quand elles sont bien nées...

Publié dans un sens de lecture occidental, Lady Detective fait figure d'un petit ovni éditorial avec la parution de son intégrale à raison de deux salves de trois tomes, l'éditeur Clair de Lune appuyant sur cet aspect avec la mention (1/6) présente sur la couverture, une manière comme une autre de rassurer le lecteur sur la longueur de la série.
L'argument a fait mouche ma foi, puisque j'en ai profité pour savourer ce manhwa qui a eu l'insigne chance de paraître dans son intégralité, ce qui est rare de nos jours pour les productions coréennes!
Le prix, enfin, est un peu élevé eu égard au format et à la qualité d'impression de la série, mais il n'y a rien à reprocher à la traduction et à l'adaptation.

Les graphismes de Lady Detective nous frappent tout d'abord par leur clarté, leur finesse et leur grâce, avec des planches très délicates et suffisamment immersives pour nous faire vivre l'époque du récit, au travers des décors comme des vêtements, aussi soignés que détaillés.
La double-page figurant en début de volume est d'ailleurs encore plus belle dans sa version couleur si jamais vous avez l'occasion de tomber dessus parmi les visuels promotionnels de la série!

On apprécie ensuite le caractère bien trempé de l'héroïne, et le charisme mystérieux de son majordome trop érudit pour être honnête...
Leur relation atypique (et sans l'ombre d'une romance!) intrigue et séduit tout à la fois, et donne tout son charme à ce duo haut en couleurs.

Par ailleurs, les dialogues dynamiques et enlevés transmettent beaucoup de vivacité, et on se passionne surtout pour l'investigation criminelle de ce premier opus, qui nous offre une enquête complète faisant appel aussi bien au profilage qu'aux procédés chimiques (à l'instar de la police scientifique moderne).
Ce petit décalage, totalement assumé par les auteures LEE Ki-ha et JEON Hey-jin, amène un côté très actuel au scénario, dont le seul défaut (en cherchant la petite bête) réside peut-être dans la narration, qui manque parfois de fluidité dans ses transitions.

Malgré tout on ne boude pas notre plaisir avec un titre qui s'avère très divertissant, tantôt grave tantôt léger, porté par des personnages très vivants et attachants, et par une intrigue policière réfléchie et passionnante!

En bref

7
Lady détective
Suiginto Suivre Suiginto Toutes ses critiques (720)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire