7
Kimagure Orange Road

par Sherryn le dim. 28 sept. 2014 Staff

Comme le précédent, ce tome se lit très agréablement.

Si l'on est toujours dans de courtes histoires ayant trait à la vie quotidienne, sans forcément beaucoup développer la psychologie des personnages, il est intéressant de noter que les différents chapitres contiennent davantage de continuité depuis quelque temps.

Ainsi, dans ce volume, Akane apparaît dans plusieurs chapitres qui se suivent, ce qui donne l'impression de lire une histoire plus longue et plus développée, ce qui est plutôt sympathique et tout aussi efficace en termes d'humour et de légèreté.

Les protagonistes sont attachants et on se plaît à les côtoyer dans cette atmosphère légère. Le style a cependant un peu vieilli et il serait compréhensible que le lectorat actuel n'accroche pas forcément. Les nostalgiques par contre, n'auront aucune peine à replonger dans cette atmosphère d'il y a quelques décennies, aussi bien en style (forme) qu'au sein du récit (fond).

Il est intéressant aussi de voir que Madoka, qui jusqu'à présent cachait bien ses sentiments pour Kyôsuke, semble s'en culpabiliser de plus en plus. On reste dans l'atmosphère habituelle de la série, mais la tension grimpe petit à petit.

Nul doute que la conclusion saura rester dans le ton d'un manga qui sera resté fidèle à lui-même jusqu'au bout.

En bref

7
Kimagure Orange Road
Sherryn Suivre Sherryn Toutes ses critiques (857)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire