9
Ad Astra

par Sherryn le sam. 5 juil. 2014 Staff

Si le premier tome de cette série était très bon, celui-là se révèle purement et simplement excellent, et confirme d'ores et déjà ce manga comme étant à ne surtout pas manquer !

Les événements de ce second volume se situent tout de suite après la victoire d'Hannibal sur Scipion senior. La blessure de ce dernier reporte le commandement sur un autre consul, l'ambitieux Tiberius Sempronius Longus. Une nouvelle bataille a lieu, narrée avec une intensité absolument incroyable ! La tension dramatique, les rebondissements, les enjeux et les retournements de situation ne cessent de nous surprendre.

Bien qu'Hannibal conserve tout son charisme et son aura redoutable, ce tome nous montre cependant davantage le point de vue des Romains. Il nous présente des personnages d'une richesse psychologique particulière, dont les joutes stratégiques retiennent toute notre attention.

En effet, chacun possède son propre cheminement de pensée et ses ambitions. Si Scipion senior se montre échaudé par sa rencontre avec Hannibal et désireux de conseiller la prudence, Tiberius, lui, semble décidé à sous-estimer l'ennemi : il faut dire que l'occasion est trop belle pour lui qui est issu de la plèbe, de grimper davantage encore l'échelle sociale !

Néanmoins, il aurait été trop facile de nous présenter Tiberius comme simplement l'idiot de service. Il est bien davantage que cela, et Scipion junior, toujours dans l'ombre, va en profiter pour tirer ses propres enseignements de ses observations sur le champ de bataille. L'heure de gloire du jeune Scipion n'est pas encore arrivée, mais l'occasion de briller en pleine action lui est quand même accordée. C'est avec beaucoup d'intérêt que l'on suit la lente métamorphose de ce jeune homme insouciant il y a peu encore, et que l'éventualité d'un défi avec un adversaire à la hauteur semble réveiller pour laisser jaillir le lion qui dort en lui !

Les dernières pages remettent en scène le Sénat et les stratégies de certains personnages pour tenter de s'illustrer à leur tour, ou prendre le pouvoir et essayer de combattre la menace venue de Carthage ; le tout avec des intentions égoïstes ou au contraire, altruistes. La suite devrait s'avérer plus savoureuse encore.

Graphiquement, tout au long des pages, ce tome se révèle une magnificence visuelle ! Le dessin, particulièrement réaliste, montre des visages très humains, chaque protagoniste possédant ses propres caractéristiques physiques. On admire le soin accordé aux mentons, aux joues, aux rides, aux nez et aux cous. Les nuances de gris se montrent également très présentes, crayonnés (ou en tout cas, présentant un aspect de crayonné), de sorte que les cases ressemblent à de véritables oeuvres d'art.

La fluidité de la narration et de le développement de l'action ne souffrent cependant pas de cette virtuose graphique, bien au contraire ! Les angles de vue et le découpage de l'action font preuve d'un réel dynamisme. On pourrait reprocher un très léger manque d'expressivité, les émotions étant plus souvent retranscrites par les angles de vue et les lignes de vitesse que par les visages eux-mêmes, mais les codes graphiques compensent largement ce petit handicap et il est aisé de n'y pas prendre garde.

Les cases se montrent soignées de fond en comble. Jamais les décors ne manquent à l'appel, sauf si la neige noie les alentours immédiat. La multitude de soldats de l'armée, le paysage et les bâtiments nous ébahissent les yeux. Mention spéciale également aux vêtements et aux armes, et surtout, à quelque chose qu'il me tient à coeur de mentionner : l'incontestable réussite que sont tous les animaux présents dans cette oeuvre !

Rares sont en effet les dessinateurs non-spécialisés, capables de dessiner des animaux de façon aussi juste. Leur morphologie diffère notablement de celle des humains, et retranscrire leurs mouvements est loin d'être un exercice facile. Qu'il s'agisse d'éléphants ou de chevaux, Mihachi Kagano les dessine toujours de façon extrêmement réaliste, même les positions des membres étant respectées (ce qui n'est pas le cas chez tous les dessinateurs, loin de là !).

Véritable virtuosité narrative et graphique, ce second volume de Ad Astra nous plonge au coeur de la bataille, non seulement en termes d'action mais aussi et surtout de stratégie et de confrontations d'intelligences. Ce manga ressuscite admirablement la Rome Antique, au sein d'un récit endiablé et passionnant. À lire sans hésitation !

En bref

Véritable virtuosité narrative et graphique, ce second volume de Ad Astra nous plonge au coeur de la bataille, non seulement en termes d'action mais aussi et surtout de stratégie et de confrontations d'intelligences. Ce manga ressuscite admirablement la Rome Antique, au sein d'un récit endiablé et passionnant. À lire sans hésitation !

9
Ad Astra
Sherryn Suivre Sherryn Toutes ses critiques (857)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire