6
Mokke

par Lelouch le lun. 7 avril 2014 Staff

Mizuki, la plus jeune des deux sœurs, trouve un moyen de ne plus attirer les esprits, c’est un grand soulagement pour elle qui est usée de ne pas pouvoir agir en toute liberté, mais cet objet va se révéler être plus complexe à l’usage qu’il n’y parait. Le temps est pluvieux et Fumi, une camarade de classe de Shizuru décide qu’il doit faire beau le dimanche suivant, et Shizuru va apporter sa connaissance des esprits pour influencer le temps. Ce cinquième tome rassemble également d’autres histoires liées aux jeunes sœurs généralement dans le cadre scolaire.

Ce volume se présente comme les précédents : plusieurs histoires mettant en scènes une des deux sœurs ou les deux autour d’une thématique liée aux esprits. Tous les aspects de la vie des jeunes filles sont abordés : vie scolaire, orientation, amitié, famille… « Mokke » est un manga instructif concernant les esprits, ils sont à toutes les pages, visibles ou non, inoffensifs ou au contraire gênant pour Shizuru et Mizuku. On suit la progression des jeunes filles dans leurs choix : comment réussir à vivre loin de leur grand-père tout en évitant les problèmes avec les esprits ? On continue à suivre le schéma « classique » de ce manga, dans le même rythme qu’au début, sans bouleversement et sans petites piques pour pimenter l’histoire… Le tout avec les dessins habituels toujours sobres.

Des chapitres toujours indépendants, une progression lente, des histoires un peu répétitives mais une culture du folklore japonais très riche et très intéressante, des dessins sobres et précis. « Mokke » est stable aussi bien scénaristiquement que graphiquement, l’histoire continue à son rythme, en prenant le temps de bien tout détailler sans se précipiter !

En bref

6
Mokke
Lelouch Suivre Lelouch Toutes ses critiques (279)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire