9
Wish

par Suiginto le sam. 15 févr. 2014 Staff

Dans ce dernier tome de Wish, toutes les intrigues trouvent leur conclusion, entre la fugue de Hisui, les véritables sentiments de Kohaku, le vœu de Shuichiro, et le secret de Kokuyo...

Les Clamp donnent la part belle aux sentiments, alors qu'un drame terrible va bouleverser le récit! Il y a donc beaucoup d'émotion dans ce tome, et même si un faux happy-end ramène un peu le sourire, on ne peut s'empêcher d'être ému par le destin irrémédiable d'un des personnages.
De ce point de vue-là, on pourra trouver l’enchaînement des évènements trop rapide, et la conclusion de l'histoire un peu brutale. Même si l'on a affaire au genre de twist scénaristique incroyable qui fait la réputation des Clamp, on a l'impression ici que la rapidité de la narration en ôte un peu les subtilités et les conséquences sur les sentiments de chacun. Pour autant, la conclusion reste très réussie et indéniablement originale.

Les dessins sont toujours aussi évocateurs, avec de sublimes double-planches mettant en valeur les graphismes délicats, et suggérant toute la palette d'émotions que couvre l'intrigue de ce tome, puisqu'on passe de l'amour à la tristesse, et du désespoir à l'espoir...
L'édition de Tonkam est toujours aussi soignée sur ce dernier volume. Quant à la traduction, elle nous surprend par un revirement, "M.Lapinou" devenant "Ushagi" uniquement dans ce tome (on aurait apprécié ce changement plus tôt, en cohérence avec la nouvelle transcription respectant les noms originaux japonais!).

A signaler également que l'artbook de la série est l'un des rares parmi ceux de Clamp à avoir bénéficié d'une version française (à l'instar des deux premiers artbooks de Card Captor Sakura sortis chez Pika). Pour une série plutôt "mineure", c'est un fait rare à souligner et un bel effort éditorial, geste que l'on apprécie d'autant plus que ce recueil d'illustrations contient une suite inédite à l'épilogue de la série...!

Pour les amateurs enfin, sachez que Wish a été adapté en un court clip interprété par Ali Project, et qu'enfin on peut retrouver la suite des aventures de Kohaku et de Shuichiro en crossover dans deux autres séries du studio: Kobato et Drug&Drop.

Pour conclure, ce quatrième volume clôt avec émotion et délicatesse cette jolie intrigue entre le ciel et les enfers, à travers les sentiments qui peuvent exister entre un humain et un ange. Le seul défaut que l'on aurait pu relever, concernant la rapidité de la fin, est compensé par le développement ultérieur de l'intrigue de Wish dans celle de Kobato: aussi est-ce une série que je vous conseille également de lire, si vous avez aimé celle-ci!

En bref

9
Wish
Suiginto Suivre Suiginto Toutes ses critiques (720)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire