6
Woodstock

par Lelouch le mer. 11 déc. 2013 Staff

Le véritable Charlie se retrouve face aux imposteurs et un ensemble d’autres groupes lors du concours Rock Revolution. Mais avant d’arriver sur scène, il faut que le groupe, tout récemment constitué, s’entraine et se détende. Gaku, Sue, Shiina et Psy restent un groupe débutant même si Shiina et Psy ont déjà participé à d’autres. Sue a encore la voix incertaine et Gaku passe de la musique solo dans sa chambre à la scène en groupe, le changement est radical !

Au fil des tomes et des pages, le scénario se renforce. Une intrigue se développe offrant à « Woodstock » une trame qui lui manquait sur ses débuts. La mise en place du groupe, l’apparition d’usurpateurs, le concours Rock Revolution… font sortir le manga du simple côté narratif pour muter vers quelque chose de plus mouvementé et de vivant. Quelque chose qui suit un rythme, chose adéquate pour un manga sur la musique. Mais face à ces améliorations scénaristiques, le dessin reste compliqué. Les proportions décalées, les scènes de mouvements qui restent figées…sont toujours présentes dans ce quatrième tome et gâche, de manière raisonnée, la lecture.

Le scénario avance d’une manière très intéressante, l’ambiance musicale est très agréable, mais il reste le graphisme qui pêche toujours, amoindrissant le plaisir de lecture. La capacité d’évolution de l’histoire est grande, les possibilités qui s’offrent à l’auteur aussi. Quelques longueurs sont quand même à noter, l’arrivé de Charlie sur scène se fait attendre. Mais ce tome avec le précédent lance une dynamique qui permet à l’histoire de décoller (enfin !).

En bref

6
Woodstock
Lelouch Suivre Lelouch Toutes ses critiques (279)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire