7
Rozen Maiden II

par Suiginto le dim. 13 oct. 2013 Staff

Plus de cinq ans après la parution française du huitième volume de Rozen Maiden chez Soleil Manga, et alors qu'on ne croyait plus à un retour de la série en France à cause du changement d'éditeur japonais (les Peach-Pit ayant quitté abruptement Gentôsha pour Shueisha), la série revient enfin chez nous avec cette deuxième saison!

C'est un Jun adolescent que nous retrouvons, dans un univers parallèle où il a choisi de ne pas tourner la clé... Il n'a donc jamais rencontré Shinku ni ses sœurs.
Méconnaissable, il porte à présent des lentilles et a changé de style vestimentaire, il sort même enfin de chez lui! Pour se payer la fac, Jun travaille dans une librairie. Un jour, il découvre la première partie d'un magazine à collectionner, avec la première pièce d'une poupée à monter soi-même...

Renouant habilement avec le scénario de la première partie, afin de faire la jonction avec l'Alice Game en cours et nos poupées favorites, cette nouvelle série trouve tout de même une nouvelle fraîcheur en modifiant le personnage principal. Contrairement à ce que pourrait le laisser supposer le résumé que je viens de vous faire, ça n'est pas une version parallèle mais bien la suite de Rozen Maiden que l'on tient là, il est donc indispensable d'avoir lu la première partie avant celle-ci!

Au niveau des dessins, on retrouve avec beaucoup d'émotion les jolies poupées Rozen, croquées avec toujours autant de délicatesse! Le chara-design du nouveau Jun et les décors sont tout aussi soignés, on tourne donc les pages avec plaisir.

Et ce, d'autant plus que la narration paraît bien plus maîtrisée dans ce neuvième tome, les Peach-Pit ayant donné un nouveau souffle à l'histoire, avec une trame générale plus cohérente (malgré la pirouette du monde parallèle): on sent qu'elles savent où elles vont avec cette nouvelle saison et c'est un bon point!
On apprécie d'autant plus ce regain de qualité dans le scénario que le huitième tome paru en 2008 nous avait laissé sur un sentiment de confusion et une grande frustration, l'intrigue y étant restée complètement en suspens!

Côté édition, on a droit à une jolie jaquette avec des dorures et un toucher travaillé. A l'image de la première saison, on retrouve une page couleur sur papier glacé au début du volume, de plus le papier paraît plus blanc et plus épais. Côté traduction, c'est à nouveau Florent Gorges qui est aux manettes, avec un texte fluide (entaché malheureusement de quelques petites fautes d'orthographe).

Dans l'ensemble, ce premier tome de Rozen Maiden, saison 2 est vraiment de qualité, renouant avec le subtil dosage entre l'humour et les petites scènes du quotidien, et une trame générale plus sombre où le héros lutte contre ses propres peurs tandis que les poupées se battent pour survivre... Avec un cliffhanger qui relance le champ des possibles, on a hâte de découvrir la suite de la série, toujours en cours au Japon avec 9 tomes!

En bref

7
Rozen Maiden II
Suiginto Suivre Suiginto Toutes ses critiques (720)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire