7
Tôkyô ESP

par Den d Ice le lun. 8 oct. 2012 Staff

Hajime Segawa, l'auteur de Ga-rei (chez Pika) revient chez Panini avec un titre qui fait une belle part aux super héros et à leurs fantastiques pouvoirs. Ce sujet est-il suffisamment accrocheur pour capter des lecteurs de plus en plus dur à satisfaire ?

Dès les premières pages on rentre dans le vif du sujet en découvrant l'héroïne de ce manga, Rinka, qui passe à travers le plancher de son appartement pour se retrouver en petite tenue sur la table à manger de son voisin octogénaire ! Et oui la demoiselle possède le don de traverser ce qu'elle veut.
On est surpris de se retrouver ainsi propulsé dans le délire de l'auteur sans même avoir eu d'introduction. Cependant, il n'y a pas lieu de s'affoler, l'auteur se rattrape vite en nous présentant ce qu'il s'est déroulé la veille, grâce à un flash-back qui nous donnera les informations nécessaires. Cette maladresse passée, on est encore une fois étonné par l'auteur qui se dépêche de nous présenter dans la foulée, deux autres protagonistes possédant des pouvoirs : le père de Rinka et Azuma qui est donc le personnage masculin principal.
Bilan, on est bien content de découvrir les personnages principaux et leurs pouvoirs, par contre on a la désagréable sensation que l'auteur nous gave des informations qu'il juge essentielles.

Passé ce gavage d'oie (1/3 du manga), Hajime Segawa se calme et nous livre un récit à la fois classique mais très séduisant. En effet, on ne peut pas dire que les super héros et leurs pouvoirs hors du commun soient des éléments très novateurs. Cependant, la mise en scène et le contraste entre les personnages est suffisamment élaboré pour être divertissant, et le scénario commence à titiller fortement notre curiosité.

Du côté du scénario, le récit part dans une direction qui n'est pas sans rappeler la série Heroes. Rinka et Azuma, dotés de nobles intentions vont rapidement se heurter à un clan composé d'individus cherchant à exploiter leurs potentiels dans un but purement égoïste. On ne peut pas reprocher cette approche manichéenne tant le thème des super-héros n'offre d'autre alternative.
Ceci dit, Hajime Segawa n'oublie pas l'habituelle et obligatoire phase de questionnements : Pourquoi suis-je doté de ce pouvoir ? Que suis-je sensé faire ? Ce passage, grand classique du genre est utilisé avec parcimonie (pour l'instant) par l'auteur. Il aurait été facile d'appuyer un chapitre entier à ces interrogations, mais l'auteur prend le parti de distiller les doutes de Rinka au fil des chapitres indépendants qui composent les 2/3 du manga.

Graphiquement, c'est agréable, le style de l'auteur n'a rien d'exceptionnel, mais Hajime Segawa n'a rien à envier à certains de ses collègues. Autre point important à souligner, l'humour et les clins d'oeil à la culture cinématographique de l'auteur. La passion de l'auteur pour le 7eme art se ressent, il n'hésite pas à dessiner des personnages qui vous seront familiers. Une idée sympathique qui s'additionne bien à la touche d'humour qui transparaît de Tokyo ESP.

En définitive, le nouveau manga de Hajime Segawa n'est pas une révolution du genre, l'approche du thème des super héros est classique mais maîtrisé. Il vaut mieux un thème classique et maîtrisé qu'une idée novatrice qui part dans tous les sens. On appréciera la fraîcheur qui se dégage de l'univers construit autour de ses personnages. Rinka n'a rien de charismatique de prime abord, pourtant on s'attache rapidement à cette jeune femme qui voit son quotidien bouleversé par Azuma qui ne peut s'empêcher de vouloir aider la veuve et l'orphelin. Une lecture à suivre de près afin de voir l'évolution scénaristique envisagé par l'auteur.

En bref

7
Tôkyô ESP
Den d Ice Suivre Den d Ice Toutes ses critiques (870)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire