6
The Boss

par ivan isaak le sam. 9 juin 2012 Staff

Né au mois de mars, les éditions Kwari vont tenter l'aventure dans le monde difficile de l'édition de manhwas en France. Et l'une de leur première série est The boss, manhwa de baston référence en Corée commencé en 1995 par Lim Jae-Won et long de déjà 66 volumes...

Le scénario de ce premier volume de The boss est tout ce qu'il y a de plus classique et ne va pas soulever les foules. Hyung Sang Tae est un lycéen bagarreur, connu dans son lycée pour sa force. Les "hasards de la vie" le mettent bien sûr régulièrement sur la route d'autres amoureux de la baston, et sa confiance en lui donnent souvent l'occasion de montrer ses capacités. Et, bien entendu, certains adversaires de taille vont faire leur apparition...

Outre notre héros et ses "ennemis", Lim Jae-Won nous propose bien entendu quelques personnages supplémentaires somme toute classique également : les amis du héros, avec ceux doués pour la baston et d'autres un peu moins, ainsi que la petite copine de Sang Tae, histoire de rajouter un brin de romance dans le récit. Bref, de ce point de vue-là, pas de grande originalité non plus.

Graphiquement, il faut reconnaître que le titre accuse son âge. Outre un style rétro évident (et logique, puisque le titre a débuté sa prépublication il y a plus de 15 ans), on notera aussi certains problèmes de proportion ou des visages déformés. Mais ces quelques points pourraient rapidement (ou moins rapidement) être corrigés par la suite, d'autant qu'avec 66 tomes à venir, ce n'est pas le temps qui manque à Lim Jae-Won pour y parvenir. Les combats sont quant à eux plutôt dynamiques et la puissance des coups est bien rendue. On peut donc dire que l'ensemble est globalement positif, même si fortement perfectible.

Côté édition, les anciens lecteurs de Tokebi ou Samji ne seront pas dépaysés : la qualité d'édition est exactement la même, que ce soit le papier, l'impression, le format... Bref, une copie conforme de ce qui existait précédemment. En espérant que la conclusion de cette nouvelle aventure éditoriale soit différente.

Alors oui, après ce premier volume, The boss n'est pas ce que l'on pourrait considérer comme un lecture indispensable. Récit précurseur du genre baston en Corée, on sent bien l'influence que la série a pu avoir sur des titres tels que High School ou P.K. par exemple. Espérons désormais que la suite nous offre quelques améliorations afin de faire sortir du lot un titre qui en aura bien besoin, tant la réputation de sa nouvelle maison d'édition et sa très longue durée ont tendance à freiner les éventuels acheteurs... A suivre, d'autant que les 2 premiers volumes sont sortis en même temps et que la suite de la série verra une publication mensuelle.

En bref

6
The Boss
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire