9
Billy Bat

par ivan isaak le mer. 4 avril 2012 Staff

Avec Billy Bat 2, Naoki Urusawa et Takashi Nagasaki vont réussir une fois de plus à surprendre leurs lecteurs avec un scénario qui devient plus complexe et qui annonce de longues prises de tête à venir...

Si Kevin Yamagata est toujours au centre du récit pendant une grande partie de ce tome, avec les rebondissements de son histoire, là où les auteurs nous prennent de cours, c'est lorsque nous quittons ce Japon d'après-guerre pour nous retrouver à 3 époques différentes dans les 5 derniers chapitres, avec comme point commun cette fameuse chauve-souris. Si on ne sait pas encore où tout cela va nous mener, on ne peut qu'être ravis de se voir balader ainsi de manière totalement imprévue. Certes, cela apporte toujours plus de questions que de réponses, mais la lecture sur le moment est un véritable plaisir et il est très difficile de décrocher une fois le tome entamé. De plus, les passages bande dessinée dans la bande dessinée donnent un petit côté "fun" appréciable.

Avec un récit qui semble s'étaler sur plusieurs milliers d'années, une histoire "présente" qui fait écho à d'autres passées et futures, Naoki Urusawa est dans son élément et nous propose une intrigue vaste et complexe comme il les aime. Alors oui, la crainte d'une oeuvre quelque part inachevée reste dans un coin de la tête du lecteur. Mais une telle qualité scénaristique et graphique, avec notamment un découpage plan par plan quasi cinématographique, ne peut qu'être savourée sur le moment. Le bilan se fera à la conclusion du titre, toujours en cours au Japon et dont le neuvième volume sortira en mai prochain. Un excellent début, une fois de plus.

En bref

9
Billy Bat
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire