7
Captain Tsubasa

par ivan isaak le dim. 18 mars 2012 Staff

Fin du premier arc de Captain Tsubasa, où le tournoi junior se termine avec la conclusion du match entre Meiwa et Nankatsu.

Plusieurs éléments vont faire de ce tome l'un des tomes clés de la série de Yoichi Takahashi : la lutte pour la victoire des équipes de Kojiro et Tsubasa, les blessures du trio en or de Nankatsu, la conclusion du match, la "rédemption" de Kojiro qui devient nettement moins antipathique qu'au début de la série, la décision des dirigeants de la Toho, la promesse de Roberto... Un ensemble d'éléments qui rendent ce volume vivant et passionnant, avec un final de qualité et qui clôt parfaitement cet arc.

Malheureusement, une nouvelle fois, Glénat ne fait pas honneur à la série avec une qualité d'édition très moyenne. Outre ce problème d'encre baveuse devenu désormais récurrent dans la plupart des titres de l'éditeur, à en devenir presque une marque de fabrique ou une spécialité, il faut ajouter une nouvelle "boulette" dans la traduction avec Wakashimazu qui se retrouve coéquipier de Tsubasa et Taro. Déjà que certaines tournures de phrases semblent toujours aussi peu naturelles, de telles erreurs ne viennent que ternir un peu plus cette réédition loin d'être exempte de défauts.

Si on oublie donc ce côté "matériel", le volume 12 de Captain Tsubasa n'est pas loin d'être le meilleur paru jusqu'à présent. Sans l'excès habituel dans les techniques footballistiques et avec ce côté nekketsu au paroxysme (avec nos héros sur une jambe qui donnent le tout pour le tout quitte à se foncer la tête la première dans les poteaux des buts), Captain Tsubasa réussit à divertir sans forcer et laisse les lecteurs dans l'attente d'une suite dont on ne sait pas de quoi elle sera faite. Bientôt un duo Tsubasa/Kojiro ? Réponse dans le volume 13.

En bref

7
Captain Tsubasa
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire