7
Ubel Blatt

par ivan isaak le dim. 26 févr. 2012 Staff

Il aura fallu attendre près de 26 mois pour avoir enfin la suite d'Ubel Blatt, la série d'Etorouji Shiono. Et son retour n'est pas passé inaperçu, entre annonce à la Japan Expo, sortie mondiale (au Japon, en Italie et en France) et raison qui a poussé l'auteur à reprendre son titre : son voyage en Europe et plus particulièrement en France. Bref, un retour attendu et un tome 11 qui s'avère finalement être plus un tome de transition que d'action...

Ce nouveau volume d'Ubel Blatt est focalisé sur l'ascension progressive du marquis Lebellond, qui va profiter de la révolte de Jber pour accroitre son pouvoir. On en apprend donc un peu plus sur les institutions du monde d'Ubel Blatt, même si cela n'est pas foncièrement passionnant. Le reste du volume s'installe dans une certaine routine, entre disparition de Koinzell, retour prévisible au meilleur moment et le "couronnement" d'Ikfes. Une impression de déjà-vu concernant les évènements autour de Koinzell est malgré tout fort présente... Finalement, le point le plus positif dans ce volume concerne ce qu'il annonce pour la suite : une grande bataille contre Wishtech. Mais difficile encore de savoir où cela va nous mener...

Graphiquement, la patte Shiono fonctionne toujours aussi bien, même s'il faut reconnaitre quelques soucis dans le chara-design de certains protagonistes, un peu trop ressemblant et qui peuvent donc être facilement confondus. Mais cela reste à la marge et la copie rendue demeure très propre et efficace.

Pour un retour attendu après plus de 2 ans d'attente, Ubel Blatt ne déçoit pas mais n'enthousiasme pas non plus. On attend maintenant d'en savoir plus sur la suite car la quête de Koinzell pourrait bien passer au second plan si les plans de Lebellond se concrétisent... A suivre, en espérant une attente "raisonnable".

En bref

7
Ubel Blatt
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire