7
Namida Usagi - Un amour sans retour

par Den d Ice le lun. 7 nov. 2011 Staff

C'est avec un plaisir non dissimulé que Momoka retrouve par la force du destin, Takahiro, lors de la cérémonie de rentrée au lycée. Le jeune homme a bien changé physiquement. Nouvelle coupe de cheveux et lentilles de contact changent le regard des autres jeunes filles à son égard. Momoka qui était la seule à le convoiter à maintenant de sérieuses rivales... Mais la jolie demoiselle a aussi changée physiquement et attire les convoitises des autres garçons... Comment va se dérouler le voyage d'intégration pour nos deux héros?

Bien que ce titre soit classique scénaristiquement parlant, les points forts du premier tome continuent d'intriguer le lecteur. L'auteur, Ai Minase, en plus d'offrir de très agréables dessins, à un sens de la narration qui fait plonger le lecteur dans cette jolie histoire d'amour. Oui les événements entre nos deux tourtereaux sont de l'ordre du "déjà vu", mais l'amour mit en avant par Ai Minase est tellement pur et naïf que cela en est vraiment attendrissant.
Ajoutez à cela, des personnages dotés d'une forte aura qui donne vraiment envie de les suivre, de connaître leurs points de vue etc...

L'auteur joue avec nos nerfs. En effet, elle étale de nombreux éléments afin de guider son lectorat dans une direction prédéterminée. Alors que l'on suit avec enthousiasme cette douce initiation à l'amour, Ai Minase retourne la situation et décontenance le lecteur par une pirouette scénaristique. Certes ce virage est plus prévisible que celui du tome précédent, mais l'effet fait mouche : on est happé par l'univers et l'on souhaite qu'une seule chose : découvrir la suite.

En bref, Namida Usagi continue d'être le stéréotype du shojo de base. Bien que l'on retrouve des éléments classiques du genre, Ai Minase a la magie nécessaire pour rendre son titre attachant et fidéliser son lectorat.

En bref

7
Namida Usagi - Un amour sans retour
Den d Ice Suivre Den d Ice Toutes ses critiques (870)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire