6
Tripeace

par ivan isaak le lun. 13 juin 2011 Staff

Petite pause dans la série Tripeace avec ce 6ème volume en grande partie consacrée au personnage de Shiro et à son passé. Et cette pause est vraiment bénéfique pour la série puisque la mise de côté de Nana, personnage principal du titre, offre un peu de répit au lecteur. Trop caricatural, trop naïf, et beaucoup trop souvent travesti pour que ceci conserve le moindre intérêt, Nana a, jusqu’à présent, beaucoup trop tendance à plomber le récit…

Avec un petit passage sur King Gold et sa troupe et donc une mise à l’écart quasi-totale de son héros, ce tome 6 de Tripeace n’est pas loin d’être le meilleur volume de la série sorti pour l’instant. Le passé de Shiro, et par conséquent de sa mère, le professeur Rice, se révèle plutôt bien pensé et mis en scène. Tomoyuki Maru nous montre qu’il peut donc offrir un récit structuré et de qualité, contrairement aux précédents tomes, qui sentait beaucoup trop l’amateurisme. Si nous sommes encore loin d’une œuvre que l’on peut conseiller, Tripeace est peut-être enfin sur la bonne voie, même si Nana devrait rapidement revenir sur le devant de la scène, à notre grand désespoir…

Un tome 6 de qualité qui laisse espérer une suite dans la même veine. Reste à voir s’il s’agit d’une simple étincelle ou d’une amélioration durable.

En bref

6
Tripeace
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire