6
Mixim 11

par ivan isaak le mer. 27 avril 2011 Staff

Ichimatsu, Takezo et Koume sont les prétendants au trône de Polaris, selon les propos tenus par Carmina. L’élu devra choisir son épouse parmi les 12 filles liées aux constellations du zodiaque. Mais notre petit trio semble avoir quelques ennemis…

Alors que la lumière des étoiles de la constellation du sagittaire a disparu, de nouveaux élèves font leur apparition dans l’école d’Ichimatsu et de ses camarades. Alors que Katsu s’est fait massacré par l’un d’entre eux, Ichimatsu engage le combat sans savoir que les nouveaux venus ont une mission : assassiner les prétendants au trône afin de prendre le pouvoir sur Polaris. Afin de les rendre capable de se défendre, Carmina leur demande d’apporter un objet qui leur est cher…

Après un premier tome d’où transparaissait l’espoir d’un titre bien différent de la comédie sentimentale qui semblait se profiler, le second volume de Mixim 11 était quelque peu attendu. La confirmation de la tournure du titre en un shonen d’aventures, avec des combats et des pouvoirs, révèle des éléments positifs et d’autres moins. Offrant une intrigue nettement plus complexe que présumée, Nobuyuki Anzai met également en avant quelques idées pas toujours géniales au premier abord, mais que le lecteur finit par accepter (enfin pas toutes, puisque pour l’instant, il faut bien reconnaitre que le personnage de Koume et son « arme » sont franchement ridicules…). Ce tome confirme donc les espoirs laissés par le premier mais ne convainc toujours pas complètement, la faute à une intrigue pas encore tout à fait en place, en partie parce qu’après les 150 pages du premier volume, « seulement » 170 sont disponibles dans ce second tome. Les chapitres de 12/14 pages y sont aussi pour quelque chose dans ce sentiment, même si cela donne un rythme certain au récit. Côté dessins, c’est du Anzai : si on est fan, on appréciera toujours autant son trait (notamment dans les scènes d’action), sinon, on pourrait le trouver un peu vieillot…

Apportant des points positifs et des points négatifs, ce second volume de Mixim 11 ne réussit pas à convaincre totalement mais laisse tout de même entrevoir un potentiel évident. Le troisième volume devra définitivement lancer la série, au risque de faire du titre un shonen parmi tant d’autres…

En bref

6
Mixim 11
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire