7
Broken Blade

par ivan isaak le dim. 10 oct. 2010 Staff

Alors que l’assaut semble terminé, Gilg part affronter seul Bhorcys et ses hommes. Le fils du général Bald fait un véritable carnage parmi ses ennemis…

De retour auprès de ses camarades, Gilg essuie les critiques du capitaine Narvi. L’occasion pour Lygatt d’en apprendre un peu plus sur le passé du jeune homme par le biais de son père, le général Bald. Les hommes de Kreeshna doivent aussi faire avec la mort de Towl, qui pourrait fortement affecter Narvi… L’ordre est donné de rentrer à Bynnon-Ten suite à l’accord passé avec le royaume de Owland. Mais les troupes de Bhorcys se dirigent vers le village de Lygatt, qui ne semble pas vouloir rester sans rien faire…

Nous voici donc déjà au sixième volume de Broken Blade. La série poursuit son petit bonhomme de chemin avec encore et toujours le même gros défaut récurrent : les scènes de combats entre mécha sont toujours aussi brouillonnes et difficiles à suivre. On sait rarement qui est qui et qui fait quoi, ce qui a tendance à fortement frustrer le lecteur. Mais hormis ce gros point noir, le reste est d’excellente facture, avec notamment une description de la réalité de la guerre assez juste. Les morts sont présentes, les enjeux politiques aussi, et les « méchants » de l’histoire ne sont pas cantonnés à ce rôle puisque nous suivons également leur « quotidien ». Difficile d’ailleurs de les considérer comme de réels ennemis au sens habituel du terme, ce qui renforce grandement l’intérêt du titre. La fin du tome a en plus l’avantage d’offrir un cliffhanger très intéressant, ce qui est toujours une bonne chose.

Toujours plombé par un graphisme des scènes d’action très brouillon, Broken Blade n’en demeure pas moins une lecture de qualité tentant de mettre en avant les réalités de la guerre. Espérons que l’auteur parvienne à corriger un peu le tir côté graphisme afin de rendre le titre encore meilleur.

En bref

7
Broken Blade
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire