9
Liar Game

par Den d Ice le lun. 2 août 2010 Staff

Attention voici un manga qui s'annonce exceptionnel ! Premier tome d'une des deux nouvelles séries Young des éditions Tonkam, Liar Game nous entraîne dans le monde de la manipulation et des mentalistes !

Mettons immédiatement sur table, le seul "bémol" susceptible de déplaire (attention, ce paragraphe concerne uniquement les plus pointilleux d'entre vous) : le graphisme. Le style de Shinobu Kaitani (Sommelier chez Glénat) est assez simple, sans fioritures. Mais ne vous méprenez pas, simple, ne sous-entend pas simpliste pour autant. L'auteur va a l'essentiel, les expressions faciales (très importantes dans ce type de manga), les attitudes des personnages. Au delà de ces deux points, il est vrai que certaines cases sont assez vides. Mais rassurez-vous, vous serez tellement pris dans le scénario psychologique, que ce petit détail vous paraîtra insignifiant !

Le gros point positif de Liar Game : Un scénario minutieusement élaboré, décryptant les attitudes du genre humain. A la limite du profilage ou du mentalisme, Shinobu Kaitani a du travailler très consciencieusement son histoire, ses tenants et ses aboutissants.
Ce thriller psychologique place Nao Kanzaki comme personnage principal, mais aussi comme victime dès les premières pages. La belle reçoit un colis avec 100 millions de yens. Naïve, elle ouvre le colis machinalement. Ce geste et ses conséquences s'avèreront irréversibles, entraînant notre étudiante à participer contre son gré au Liar Game. Le but est de conserver cette somme pendant un mois, ou de voler cette somme (ou une partie) à un adversaire imposé par les fondateurs du jeu. Celui qui possèdera la plus grande somme à l'issue du mois, devra restituer l'argent prêté, mais gardera la somme volée à son adversaire. A contrario, le joueur s'étant fait chiper ses billets, devra s'endetter afin de restituer la somme perdue.
Trop bonne et crédule, Nao se fait dérober la totalité des 50 millions de yens ! Après quelques torrents de larmes et de cris, elle se décide à demander de l'aide. Ses pérégrinations l'entraîne à faire la connaissance d'un détenu fraîchement libéré de prison : Akiyama. C'est à partir de ce moment là que l'histoire débute réellement et que l'aspect psychologique rentre vraiment en jeu !

Qui dit scénario psychologique, dit personnages travaillés. Là aussi l'auteur a accompli un travail remarquable. Akiyama reste pour l'instant un personnage énigmatique, symbole de corruption et de malice. Néanmoins malgré son indifférence, ce dernier va se démener pour aider la pauvre Nao et fera preuve d'altruisme.
Certains trouveront que Nao est un personnage ridicule, sans la moindre once de jugeote. C'est totalement vrai, mais c'est cela qui la rend intéressante! Symbole de pureté et d'innocence, son duo avec Akiyama engendre un contraste saisissant. Nao permet à Akiyama de "briller", et ce dernier permet à la demoiselle de se rendre compte de la réalité des choses. Cette paire s'accorde à merveille, et avec un scénario si accrocheur, le lecteur ne peut qu'être conquit.

En bref, une nouvelle série qui démarre "sur les chapeaux de roues". Saisissant, intrigant, avec un potentiel incroyable, Liar Game s'annonce comme un titre de qualité, qui devrait s'affiner de tomes en tomes, comme du bon vin. Une nouvelle série qui mérite toute votre attention !

En bref

En bref, une nouvelle série qui démarre "sur les chapeaux de roues". Saisissant, intrigant, avec un potentiel incroyable, Liar Game s'annonce comme un titre de qualité, qui devrait s'affiner de tomes en tomes, comme du bon vin. Une nouvelle série qui mérite toute votre attention !

9
Liar Game
Den d Ice Suivre Den d Ice Toutes ses critiques (870)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire