7
Gente

par ivan isaak le lun. 21 juin 2010 Staff

Suite de la vie des employés de la Casetta dell’Orso, avec les aventures culinaro-romantiques de Furio, Claudio, Teo et les autres…

Il y a quelques années de cela, Furio et Claudio s’étaient déjà rencontrés. Si Claudio s’en souvient, ce n’est plus vraiment le cas de Furio… Le passé de Teo nous est ensuite dévoilé avant un passage sur Olga…

Toujours baigné par cette atmosphère toute particulière distillée par Natsume Ono, ce second volume de Gente satisfera les fans de l’auteur et laissera les autres en chemin. Que ce soit graphiquement, par son découpage, ou par sa manière de narrer son histoire, Natsume Ono réussit à imposer un style propre, que l’on retrouve dans son autre œuvre en cours chez nous, Goyo (également disponible chez Kana et en animé sur KZPlay). Ne laissant pas indifférent, ce style rebute ou charme… Dans ce volume, après quelques informations supplémentaires sur les employés de notre beau restaurant, le tome se termine là où le one-shot Ristorante Paradiso commence, à savoir l’arrivée de Nicoletta à la Casetta dell’Orso. Sa lecture se fait toujours aussi facilement et l’on est porté tout au long de la lecture par l’ambiance installée par son auteure…

Œuvre d’une auteure hors-normes, Gente est une lecture différente qui apporte un sentiment de fraicheur dans un marché bourré de stéréotypes. Une agréable bouffée d’oxygène.

En bref

7
Gente
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire