8
Broken Blade

par ivan isaak le ven. 18 juin 2010 Staff

Grâce à Lygatt et son Delphing, le groupe d’Athnès mené par Zeth a été mis en échec, ce dernier finissant l’assaut grièvement blessé. Et les forces de Kreeshna ont également obtenu un otage…

Alors que les combats se poursuivent entre les forces d’Athnès et celles de Kreeshna aux frontières du pays, Lygatt et ses camarades reviennent à Bynonn-Ten en vainqueurs. Mais le repos est de courte durée et notre héros a désormais 10 jours pour se préparer avant d’aller de nouveau sur le champ de bataille. Un élément jadis mis à l’écart vient d’ailleurs rejoindre le groupe alors qu’Athnès fait revenir sur le devant de la scène un ancien héros de guerre…

En phase ascendante sur ces trois premiers volumes, Broken Blade se devait de confirmer ses qualités avec ce quatrième tome. Et une nouvelle fois, le titre de Yûnosuke Yoshinaga laisse une excellente impression à la lecture, malgré un tome que l’on pourrait qualifier de transition. En effet, après les combats du précédent volume, nous avons ici la préparation, que ce soit du côté de Kresshna ou du côté d’Athnès, d’un affrontement de plus grande envergure. En disséminant tout au long de son récit des petites touches d’humour, un brin de romance (il semble désormais plus qu’évident que Lygatt et Shee-Gyun ne resteront pas de simples amis à l’avenir), et surtout un nouveau « choc » en fin de tome, l’auteur donne à son récit un ton résolument plus mature que les œuvres du même genre. Le prochain tome s’en retrouve attendu avec une grande impatience et les tenants et les aboutissants de cette guerre donnent une dimension supplémentaire au récit.

Confirmant une nouvelle fois les qualités du titre, ce 4ème tome de Broken Blade se révèle passionnant malgré son aspect transitionnel. Réaliste sur le côté cruel de la guerre, le titre possède un ton plutôt mature très appréciable. Vivement la suite.

En bref

8
Broken Blade
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire