7
Ga-rei - La bête enchaînée

par ivan isaak le mar. 13 oct. 2009 Staff

Kensuke a rejoint l’agence du ministère de l’environnement. Sa confrontation avec Yomi ne lui a certes pas laissé de blessures physiques mais psychologiquement, les dégâts sont évidents…

Réfléchissant à son comportement lors de l’affrontement avec Yomi, Kensuke ne sait plus trop comment se comporter. Il décide de devenir plus fort, en grande partie pour pouvoir protéger Kagura. De son côté, la demoiselle se pose également des questions et décide d’éviter le jeune homme en allant en mission sans lui. Mais désormais, il semble clair que le duo est meilleur ensemble que séparé. De son côté, Yomi met progressivement en place son plan qui pourrait bien provoquer la destruction de Tôkyô…

Ce volume commence par une petite mission à la montagne pour nos agents du ministère de l’environnement. Celle-ci se révèle dans l’ensemble assez ridicule, notamment à cause de certains choix comiques de l’auteur peu pertinents. En effet, entre la raison pour laquelle Kagura va se retrouver attaqué par un homme de glace (Kagura ayant précédemment tué sa "compagne", une dame des neiges ressemblant à un yéti) et le fait que cet homme de glace ait inscrit sur son front ICEMAN, difficile de prendre au sérieux cette partie, et comme le côté comique n’est fixé que sur ces détails, impossible d’en rire sinon de dépit. Mais la suite du volume est d’un autre calibre même si l’on n’échappe pas à quelques classiques du genre, notamment " l’entrainement" de Kensuke. La présentation des différents agents du ministère est somme toute sympathique, avec un Iwahata plutôt drôle, une Kyoko émouvante qui prend très au sérieux sa position, et une Fukijo Mine pleine de références… Nous en apprenons aussi un peu plus sur le passé de Kagura et Yomi, qui tend à montrer que le changement dans le comportement de cette dernière n’est pas vide de sens et qu’il semble être la conséquence d’un évènement assez sordide. Avec quelques scènes sombres (le massacre du parc notamment), le titre sort d’une ambiance bon enfant très marquée par le dessin qui utilise à outrance le style SD, ce qui dessert grandement le récit. La fin du volume lance la guerre entre Yomi et les agents du gouvernement. Ce qui semble être le fil conducteur du titre rentre alors directement dans le vif du sujet. La série comportant déjà 10 tomes au Japon, difficile de savoir si cette partie de l’histoire ne constituera qu’un arc parmi d’autres ou la trame principale du titre. Niveau édition, on remarquera que Pika a décidé de faire passer le titre dans la catégorie shônen, ce qui correspond finalement à ce qu’il est vraiment (espérons qu’un jour ils fassent de même avec Alive Last Evolution et Nodame Cantabile…).

Avec un début de volume comportant les mêmes défauts que le premier tome, Ga-Rei reste pour le moment un titre sympathique mais dénué de réelle originalité. Le prochain tome devrait être nettement plus sérieux et par conséquent plus proche de l’ambiance que l’on souhaite avoir pour ce genre de titre. A voir…

En bref

7
Ga-rei - La bête enchaînée
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire