5
Kobato

par ivan isaak le mer. 26 août 2009 Staff

Voici une nouvelle série du très productif studio CLAMP. Toujours en cours au Japon avec 3 tomes, Kobato raconte l'histoire d'une jeune fille, Kobato Hanato, qui souhaite réaliser un voeu. Pour cela, elle devra passer par différentes épreuves jugées par un chien en peluche cracheur de flammes nommé Ioryogi...

C'est donc par ces différentes épreuves que commence cette série. Afin de réaliser son voeu, Kobato devra d'abord montrer à Ioryogi qu'elle peut vivre parmi les humains. Et c'est par le biais des différentes coutumes des japonais que cela se décidera : réveillon de Noël, jour de l'an, Saint Valentin, Hanami... Les réactions de Kobato devant les différents évènements se déroulant devant elle décideront de la note donnée par Ioryogi et donc de la réussite de l'examen...

Un titre de CLAMP, quel qu'il soit, est toujours très attendu. Kobato étant le titre "détente" des CLAMP, très occupées avec TRC et Xxx Holic, on s'attend à une oeuvre à part. Premier point, le dessin. Sur ce point là, pas de surprise, CLAMP fait du CLAMP. Les habitués du style des auteures ne seront pas dépaysés puisqu'aucune originalité dans le trait n'est présente. Quant au scénario, il laisse assez dubitatif. Kobato est un personnage très niais, dont le caractère rappelle beaucoup Tchii de Chobits. On notera d'ailleurs que plusieurs personnages d'autres oeuvres de CLAMP font leur apparition dans le titre, notamment certains personnages de Chobits... A croire que le cross-over est inévitable désormais. L'examen passé par Kobato permet l'enchainement rapide de petits chapitres indépendants. Quelques points du scénario attisent tout de même l'intérêt du lecteur : le voeu de Kobato, bien mystérieux, ainsi que Ioryogi qui, bien que n'étant pas forcément un personnage original en lui-même (une peluche qui parle...), semble cacher un secret intéressant suite à son "altercation" avec un personnage assez énigmatique (scène qui par ailleurs est assez ratée dans son genre). Enfin, le titre se veut humoristique. Bien que l'on sourit parfois, les situations décrites et les dialogues sentent le déjà-vu(lu).

Ce premier tome se révèle donc dans l'ensemble décevant et assez banal. Certains points tendent à penser que la suite de la série sera différente. En l'état actuel, Kobato est un titre à réserver aux (nombreux) fans du studio ou aux jeunes lecteurs. Mais avec CLAMP, tout est possible...

En bref

5
Kobato
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire