6
Un drôle de père

par invi le jeu. 5 janv. 2017

Un drôle de père est une série très attendrissante, touchante pendant les 4 premiers tomes (qui sont repris dans la version animée). On y retrouve le personnage de Rin, 6ans, qui vient de perdre sa seule famille et qui est prise en charge par Daikichi (son neveu) - 30 ans, célibataire et n´ayant aucune expérience des enfants. La relation entre les deux personnages est très bien rendue dans ces tomes, ainsi que l'arrivée de Koki le petit garcon qui ne fait que des bêtises mais qui deviendra le meilleur ami de Rin, de sa maman très douce qui aidera Daikichi dans les moments difficiles (maladie de Rin..)

Ma note de 6/10 est malheureusement basée sur la suite des tomes. A partir du tome 5, l'auteur a pris le partie de faire grandir Rin et de passer directement à ses 15-16ans, manquant ainsi beaucoup d'étapes intéressantes de sa vie qui auraient sûrement rendu l'histoire encore plus amusante et intéressante.
10ans plus tard contrairement à ce que l'on aurait pu penser la mère de Koki n'est pas avec Daikichi pour des raisons fumeuses, Koki ne sort pas non plus avec Rin et Rin est plutot froide, sans saveur.

En avancant dans les tomes et surtout en finissant le 9ème on réalise que les 4 premiers tomes n'étaient en fait qu'une introduction pour arriver à la seule conclusion que l'auteur avait en tête, une conclusion absurde, et très difficile à apprécier surtout pour des européens : voir Rin 18ans se marier avec Daikichi 42ans. Alors que la série était superbement bien partie, les tomes suivants ont très mal gérés pour finir à ca. Koki devient tellement rebelle à sortir avec une fille un peu délinquante que Rin ne veut plus de lui. La mère de Koki va se marier avec un type dont on ne sait rien pour trouver une excuse au fait qu'elle ne finisse pas avec Daikichi. Et l'auteur va même jusqu'a faire dire à la mère de Rin que son père n'est en fait pas de la famille de Daikichi pour que ce ne soit pas une relation consanguine. Ca n'a absolument aucun sens.

Le dernier tome tente péniblement de relever le niveau en montrant quelques souvenirs de Daikichi et Rin quand elle était enfant, puis au collège, rappelant ainsi tout le potentiel que le manga avait, pour finir avec un épilogue sur Daikichi et Rin mariés.

Une série vraiment bien décevante au final qui donne envie de la réécrire à partir du tome 5.

En bref

6
Un drôle de père
invi Suivre invi Toutes ses critiques (3)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire