8
Caste heaven

par blackgigi le lun. 23 mai 2016

CASTE HEAVEN

Manga Yaoi de Chise Ogawa
Pour public averti !
1 tome / en cours
Edité chez Taifu
Thème:Brimades, school life, Drame


Synopsis :
Gouvernée par un système de grades cruel et arbitraire, la jalousie, la convoitise et la peur règnent dans cette école. Parmi les étudiants, Azusa a obtenu le rang de “Roi” lors du précédent jeu. Craint et respecté de tous, il n’a aucune gêne à persécuter ses camarades, mais cette situation change le jour où un nouveau jeu est lancé. Sûr de le remporter une nouvelle fois, Azusa va devoir faire face à la trahison d’un de ses lieutenants, qui va le faire descendre au plus bas rang du classement, celui de souffre-douleur.



LE DRAME DES CASTES SCOLAIRES EN VERSION YAOI

Le système des castes scolaires est un phénomène encore d'actualité dans pas mal d'écoles au Japon. Il est difficile à déceler, car les victimes de brimades se confient peu, le contrer reste toutefois au cœur d'une lutte de la part de certains membres du corps enseignant. Dans ce manga les professeurs et la direction de l'établissement ne sont pas du tout au courant de ce qui se passe dans les classes.


Un mystérieux comité dissémine un jeu de carte dans le lycée, ensuite ils préviennent les étudiants et ceux ci se lancent à la poursuite des cartes les plus fortes qui leur vaudront un statut aussi gradé que l'es leur prise ! Pour simplifier si tu vous trouvez le roi vous serez le chef ultime de la classe et tout le monde devra vous obéir, soumission et sexe compris. Si vous trouvez la pire des cartes vous devenez la cible, celui sur qui tout le monde s'acharne avec plaisir ou pour obéir aux ordres du roi et des valets. Le roi peut donc se retrouver cible dès le remaniement de la hiérarchie de la classe et c'est ce qui vient d'arriver à Azuza, qui se retrouve soumit aux fantasmes sexuels de Karino qui était dans le classement précédent son flatteur. Les rôles sont inversés et chacun profite de son statut selon ses désirs. Brimades, violences, insultes & viols voilà tout ce que risque l'élève qui se retrouve cible. Mieux vaut chercher de suite une bonne carte pour se retrouver bien placé et éviter ce cauchemar.

Prendre un fait de société aussi tabou et l'intégrer au scénario d'un manga qui touchera un large public est une excellente idée. L'auteure Chise Ogawa nous narre ici une fiction qui suinte de vérité tout au long. C'est triste de constater à quel point les adolescents sont manipulables et suivent la meute sans sourciller... Aucun parmi eux, ne pense à s'opposer à ce système ou à le dénoncer à la direction ou encore mieux au comité de parents d'élèves pourtant si influent au Japon. Quand on sait que la maltraitance à l'école est responsable de plus de 67 % de l’absentéisme scolaire ça donne à réfléchir, certains ne retournent en cours que plusieurs mois après ou même jamais tellement leur traumatisme est profond. La plupart des scènes de sexe étant forcées, la violence des images peut choquer les plus jeunes. C'est pourquoi, je le conseille uniquement aux + de 18 ans. Caste heaven est un très bon Yaoi qui entre dans mon top 10 dès la lecture du tome 1.

Séverine Chougny / Le 03-03-16

En bref

8
Caste heaven
blackgigi Suivre blackgigi Toutes ses critiques (124)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire