5
Red Eyes Sword - Akame ga Kill !

par lucarionoir le mar. 12 avril 2016

Parfois, je me demande pourquoi ce manga a eu autant de succès...

J'ai reçu les deux premiers tomes à Noël par ma sœur(qui ne savait pas quel manga m'acheter et qui avait parlé de mes goûts au vendeur). Le vendeur lui a donc proposé Red Eyes Sword - Akame Ga Kill. Avant de continuer, je tiens à préciser que mon manga préféré est HunterxHunter et ma série de roman préféré est Games of Thrones (sans doute que ma sœur a parlé de ces deux séries au vendeur et, de toute façon, c'est bon à savoir pour la suite de la critique). Je préfère prévenir, je risque de spoiler donc, ceux qui veulent se faire leur propre avis, garde à vous !

Avant de passer au côté négatif, je vais commencer par le côté positif. Tout d'abord, le chapitre 1. Je crois que je n'ai jamais lu de premier chapitre aussi bon ! Je ne saurais expliquer pourquoi. J'avais beaucoup d'appréhension sur cette série et le premier chapitre les a fait disparaître. Mais, après le premier chapitre, le manga a chuté dans mon estime, mais j'y reviendrais plus tard. Ensuite, en ce qui concerne les dessins, je n'ai rien à dire dessus. Ils sont bons, voire très bons. Pour les armes impériales, j'ai beaucoup les effets secondaires de ses armes (fatigue, danger pour l'utilisateur, impact du morale sur la puissance de l'arme...). Ça me fait penser à HunterxHunter avec les conditions et les effets secondaires des techniques (même si c'est plus développé dans ce manga). Avant de continuer, je tiens à parler des jägers. Ces derniers forment un groupe qui s'oppose aux protagonistes ainsi qu'à la rébellion en général. Je les aime beaucoup, on s'y attache tout de suite, ils ont une personnalité développée et dégagent un certain charisme. C'est tout ce je demande !

Maintenant, les côtés négatifs (oui, déjà). Je vais commencer par les personnages. A part leur charisme, ils n'ont rien. J'exagère mais c'est le cas de beaucoup de personnages. Jusqu'à l'apparition des jägers, on ne s'attache pas aux antagonistes. Ils sont charismatiques mais n'ont pas de personnalité. Ils veulent tuer par plaisir, c'est tout. Seuls deux antagonistes sortent du lot durant cette période: le premier ministre et Esdeath (je ne compte pas l'empereur comme un antagoniste puisqu'il se fait manipuler par son ministre). Je reviendrais sur Esdeath plus tard. On n'est pas triste lors de la mort d'un antagoniste puisqu'il n'a pas de personnalité et puisqu'on a pas eu le temps de s'y attacher (un antagoniste fait un ou deux chapitres). Je ne m'attarde pas plus sur eux.
Passons aux protagonistes. Sauf exception (Tatsumi, Bulat et Leone), les protagonistes n'ont pas de personnalités (du moins, celle-ci peu développée). Ce qui fait que le premier protagoniste à mourir nous laisse indifférent. Il faudra attendre la mort de Bulat pour être triste (au passage, je trouve qu'il a eu une belle mort). Après la mort de Sheele (première protagoniste décédée), la personnalité des autres protagonistes se développent, ce qui fait que c'est à partir de là qu'on craint pour le sort des personnages principaux. D'ailleurs, les Night Raid (les protagonistes (j'ai oublié de le préciser, excusez-moi)) seront rejoint par deux nouveaux membres, qu'on s'attache immédiatement (que soit physiquement ou psychologiquement), ce qui soulage. Avant de passer à la suite, je tiens à parler des exagérations chez certains personnages. En effet, certains personnages sont des caricatures poussées à l’extrême, ce qui a le don de m'irriter au plus haut point. L'univers de ce manga est sombre, la corruption règne et l'élite profite de ses avantages pour asservir les plus faibles. Du coup, ces caricatures sont mal venues. Dans One Piece, je n'aurais rien dit mais là ! Je n'apprécie pas One Piece mais, de ce que j'ai vu de l'anime, des deux premiers tomes ainsi que de l'avis de fans, l'exagération fait partie de ce manga, ce qui n'est pas le cas d'Akame Ga Kill !

A partir de maintenant, je vais évoquer des éléments pour lesquels je suis indécis. A ceux-là, je trouve des éléments négatifs et positifs. Tous les éléments dont je vais parler se déroulent après l'apparition des Jägers. Tout d'abord, à partir de cet événement, les auteurs mettent en place des arcs narratifs qui s'étendent sur plusieurs tomes. Enfin ! J'apprécie beaucoup l'arc de la voie de la quiétude. Cependant, une chose m'agace. Cette "chose" concerne les quatre Rakshasa du Kôkenji. Ces guerriers sont réputés pour être puissants et de pouvoir rivaliser face à des possesseurs d'armes impériales. D'ailleurs, on apprend qu'ils ont déjà tuer plusieurs possesseurs d'armes impériales. On se dit "comment le Night Raid va s'en défaire ?", "Ils vont avoir du mal !" Figurez-vous que je m'étais trompé. Ces quatre guerriers meurent tous en trois chapitres. Akame réussit à en éliminer un. Vu la forme de cette dernière, je dis "ok, c'est normal après tout vu sa force", mais, le problème vient de Lubbock, personnage que j'adore, qui en élimine deux à la suite. Il faut savoir que Lubbock excelle dans la récolte d'informations, ce qui n'est pas le cas des combats où il n'est pas très puissant (comparé aux autres membres de son organisation). Comment il a fait pour les tuer tous les deux alors que ces derniers sont biens plus fort dans les affrontements que lui ? De plus, la dernière membres des Rakshasa du Kokenji décède dans un éboulement provoqué par tatsumi. Il n'y a même pas eu d'affrontement ! Pour de puissants adversaires, c'est décevant, je m'étais attendus à beaucoup plus.

J'ai bientôt fini ma critique, ne vous inquiétez pas !

Passons à Esdeath. J'apprécie beaucoup ce personnage mais, c'est une caricature de sadique ! Avoir une caricature ne me dérange pas mais... A ce point !!! Même si son passé explique son sadisme, ça n'excuse pas tout ! Et puis, on ressort le cliché du "Je suis ce qui a de plus sadique mais, j'ai un cœur ! Je suis un être humain après tout ! J'ai le droit d'aimer !" Et bien sûr, son amour porte sur le héro. Esdé, tu me déçois ! Mais, ironiquement, si je suis ce manga, c'est pour la "romance" entre Esdeath et Tatsumi. Quelle sera sa réaction quand elle apprendra que Tatsumi fait partie des rebelles ? Saura-t-elle que Tatsumi faisait partie du Night Raid bien avant qu'il ne se rencontre ? Ça m'intrigue...

Pour conclure, je suis mitigé sur Akame Ga Kill. Depuis les Jägers, les personnages importants sont attachants (ou le deviennent). L'histoire est beaucoup plus intéressante. Mais, il reste néanmoins pleins de défauts qui peuvent gâcher la lecture. Comme je l'ai dit au début de cette critique, j'adore Games of Throne, de ce fait, que des personnages importants décèdent ne me dérange pas du tout. Dans GoT, quand un personnage meurt (qu'on l'aime ou non), on ressent quelque chose. Certains vous diront "l'auteur fait chier, les personnages qu'on aime se font tués !" mais c'est ça qui fait la force de cette série. J'aurais aimé voir ça dans Akame Ga Kill. On ne s'attache pas assez aux personnages pour ressentir un quelconque sentiment. Certes, ça s'améliore sur ce point mais... ce n'est pas encore ça. Je continuerais d'acheter et de lire ce manga pour suivre son évolution. J'espère que le spin-off me fera apprécier davantage l’œuvre d'origine.

En bref

5
Red Eyes Sword - Akame ga Kill !
lucarionoir Suivre lucarionoir Toutes ses critiques (3)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire