8
Ma voie de père

par darkjuju le jeu. 24 juil. 2014

Hiroshi HIRATA est habituellement connu pour ses mangas traitant de façon très sérieuse et réaliste le Japon de l’ère Edo. Cette fois, il a la chance d’avoir carte blanche et tente un nouveau genre, celui de la tranche de vie, sur son quotidien ou sa vision de la vie.

L’auteur profite de cet espace libre pour s’exprimer sur tous les sujets qui lui viennent à l’esprit. Les histoires ne font que quelques pages, il se montre sans artifices avec sa femme et ses cinq enfants. Très analytique, il prend plaisir à décortiquer la langue japonaise et expliquer la signification des Kanjis, détaillant l’origine des mots ou leurs représentations. Malgré le ton très Japonais, le discourt entreprit reste universel, il peut autant détailler sa vision du monde, de l’univers, des humains, de la société ou de la reproduction. L’auteur a un franc-parler qui n’est pas déplaisant, et l’on découvre sa vraie personnalité : sérieux, réfléchi et curieux de nature. L’oeuvre est un véritable recueil de pensées, le mangaka n’hésite pas a s’auto-analyser et nous surprend là où on ne l’attendait pas. L’ouvrage se termine sur une nouvelle inédite et quelques histoires humoristiques de ses débuts.

Concernant le dessin, celui-ci est sublime, dessiné à l’ancienne son trait garde une authenticité et un réalisme, qui accompagne parfaitement le propos. Pas de trait numérique ou industrialisé, c’est un plaisir de lire des auteurs qui gardent leur identité.

Akata/Delcourt a publié ce titre dans la suite éditoriale de l’auteur. Celui-ci accompagne parfaitement ses créations même s’il n’a pas de rapport direct. L’édition, grand format, est de très bonne qualité. L’implication de l’éditeur se ressent par les traductions très claires, les commentaires et les diverses postfaces. Merci Akata.

« Ma voie de père » est une réussite pour l’auteur, il réussit à nous ouvrir les yeux et nous faire réfléchir sur des sujets anodins. Sans connaitre ses oeuvres, on découvre un homme au discours profond, réfléchi et analytique. Hirata impose le respect et l’envie d’approfondir son univers.

En bref

8
Ma voie de père
darkjuju Suivre darkjuju Toutes ses critiques (25)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire