Critique Manga Le jour où j'ai décidé d'envahir la terre #11

6
Le jour où j'ai décidé d'envahir la terre

par Tampopo24 le ven. 19 août 2022 Staff

Duels fratricides

Après une petite pause, cela n'a que plus de savoir de replonger dans cet univers de SF d'anticipation qui fleure bon les récits de jeunesse.

J'ai vraiment beaucoup aimé retrouver les rivalités opposant les personnages du Jour où j'ai décidé d'envahir la Terre avec les combats entre les jumeaux Nagi et Koichi, ainsi que les "soeurs" Nozomi et Maya. L'autrice a bien travaillé ces antagonisme et les émotions qui les sous-tendent avec ces jalousies propres aux fratries, même si elles sont transposées dans un univers fantasmé ici. On comprend les souffrances de Nagi, celui qui a toujours été malade face au corps plein de vie de son frère. On comprend la jalousie de Maya face à cette soeur qui est complète par rapport à elle. Les deux, Nagi et Maya, se répondent tout comme Koichi et Nozomi.

Leurs affrontements sont savamment mis en scène dans un récit très pop et punch qui rappelle les vieux récits destinés aux jeunes enfants. On sent à merveille l'influence des mangas et animés pour les plus jeunes dans ce dessin rondouillard, les mascottes toutes mignonnes et autres engins assez cotonneux et rond dans leur aspect général. C'est en plus très dynamique, l'autrice alternant les points de vue mais aussi les méthodes de combat et les entrecoupant de discussions pseudo philosophique de chacun mettant en relief justement ce qui les oppose et fait souffrir. C'est donc hyper agréable à lire.

Après, c'est clairement destiné à un public jeunesse et pour des adultes, ça manque peut-être un peu de matière, de consistance. On est dans des thèmes maintes fois vu et un rythme très rapide qui empêche une écriture de scènes plus percutantes et marquantes. Ici, tout est un peu lisse et prévisible, manquant d'ampleur et tournant uniquement autour de 4-5 individus, c'est un peu léger.

En bref

Reste qu'on prend vraiment plaisir à lire cette SF différente de celle à laquelle on peut être habituée. Ça fait plaisir d'avoir un ton plus jeune, un trait et une narration plus pop et peps et une narration plus légère. Maiko Ogawa, comme sur ses couvertures hyper dynamique, continue de nous proposer une histoire entraînante et touchante où le coeur est important mais ne peut pas effacer toutes les noirceurs non plus. Surprenant.

6
Le jour où j'ai décidé d'envahir la terre
Positif

Un ton pop plein de pep's

Une ambiance jeune rafraîchissante

Deux duels qui se répondent

Un titre moins manichéen que ce qu'il semble

De jolis dessins plein de rondeurs

Des combats dynamiques

Negatif

Un titre manquant un peu de consistance et de caractère

Des thèmes gentillets

Un léger sentiment de déjà vu

Une parution plus chaotique qu'avant

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1016)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire