Critique Manga Dress of Illusional Monster #1

6
Dress of Illusional Monster

par Tampopo24 le dim. 19 juin 2022 Staff

Fabriquer des vêtements avec des peaux de dragons, des écailles de licornes...

J'ai toujours été amatrice de mode alors quand Soleil a parlé de sortir un titre mêlant confection de vêtements et fantasy, j'ai été plus que curieuse ! Surtout que les premiers retours disaient que le titre avait une vibes à la Miyazaki. Pour cela, on repassera, on est très très loin de l'univers du maître, mais cela reste une lecture fort sympathique.

Takashi Wada est un auteur qui publie surtout des histoires courtes depuis une dizaine d'année et Dress of Illusional Monster est son premier titre un peu long avec ses 4 tomes. C'est également son premier titre de Fantasy en dehors de quelques pages écrites sur un ogre. Du coup, je n'ai pas été surprise de le voir s'appuyer énormément sur les codes d'une production bien connue : les isekai avec héros devenant des sortes d'artisans, comme dans La petite faiseuse de livres ou Dahliya, artisane magicienne, car quand on débute, on a besoin de modèle.

Le revers de cela, c'est que pour le lecteur, le titre n'a que peu d'originalité dans sa forme. Il est contraint par ces chapitres, qu'on retrouve souvent au début de telles histoires, où le héros et ici l'héroïne se voit attribuer une tâche par chapitre et une créature ou un élément magique également à chaque fois. C'est un schéma assez répétitif et lassant à la longue, surtout quand on a déjà lu de tels ouvrage. 

Pour autant, la découverte fut agréable car l'héroïne est vraiment entraînante. Kinuyo vient de perdre sa grand-mère, qui était également un peu son mentor, et après bien des hésitations et un certain manque de confiance en elle, elle a décidé de reprendre son atelier de confection de vêtements sur mesure. A ses côtés, ce sont mètres de rubans, aiguilles à coudre et fils qui vont nous entraîner dans cette histoire avant tout très humaine. Il est touchant de voir l'attachement de cette petite à sa grand-mère, au rêve et à la philosophie de celle-ci, qu'elle va tenter de reproduire. Et c'est toujours plaisant de suivre un récit d'apprentissage où on voit quelqu'un prendre confiance en lui pour aller à la poursuite de ses rêves.

Ce qui détache la série des autres récits ayant trait à la mode, c'est bien sûr le cadre où elle se déroule. Kinuyo vit dans un monde rempli de magie où dragons, licornes et sirènes côtoient des humains qui, eux, volent sur des balais et qui dialoguent et vivent avec des créatures parlantes ressemblant à des hérissons et autres taureaux se comportant parfois comme des humains. On est totalement dépaysés. Après, vous me direz, cela n'a rien de bien original. Ce genre de représentation de la fantasy est monnaie courante. C'est vrai. En revanche, c'est rare, voire inédit, de la voir associée à de la mode et de la confection de vêtements. 

Ainsi derrière ce côté fort classique et formaté, on prend plaisir à chaque chapitre à voir les quêtes de l'héroïne et de son familier hérisson pour confectionner le vêtement demandé qui a tour à tour besoin, d'une peau de dragon, de sequins de sirènes ou de poudre de licorne. C'est une belle façon de revisiter ce bestiaire tout en faisant grandir l'héroïne qui très vite va d'ailleurs voir un rival se mettre en travers de sa route pour les prochains tomes.

Enfin, je tiens à souligner la joliesse de l'objet. J'aime beaucoup le papier un peu plus épais de la couverture rappelant celle d'un BL Metamorphose par exemple. J'ai également apprécié d'avoir un auteur proposant un bel univers visuel avec des décors soignés et une belle variété dans les représentations des créatures. 

En bref

Bien que ne brillant pas pour son originalité et ayant un format assez contraint, Dress of Illusional Monster propose également une formule pas encore vue ici : de la fantasy et de la mode. C'est sympathique et amusant de voir comment l'auteur s'empare des tropes du genre pour raconter une histoire toute mignonne de jeune fille voulant reprendre la succession de sa grand-mère et poursuivre son rêve.

6
Dress of Illusional Monster
Positif

Un beau travail éditorial

Un dessin fouillé pour un joli univers fantasy

Un angle sympathique mélangeant magie, créatures et mode

Une héroïne attachante

Un joli message sur l'héritage

Negatif

Un auteur encore débutant

Un format contraignant

Une menée très classique

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (818)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire